Prévisions & Suivi en temps réel

Sécheresse : c'est pour quand la pluie ?

Les températures sont au centre de l'actualité en ce moment. Cela est tout à fait logique. La période que nous vivons est exceptionnellement chaude. Depuis le mois de mai, nous sommes constamment au-dessus des moyenes de saison, très largement au-dessus. Les records tombent les uns après les autres et cela est loin d'être fini. En effet, ce vendredi, les températures vont continuer d'augmenter pour passer la barre des 40°C à l'ombre. Pour rappel, le record de températures à Montpellier pour un mois de juillet est de 37,5°C tandis qu'il est de 38,8°C pour Nîmes.

Ce vendredi, nous attendons 37 à 38°C à Montpellier mais entre 40 et 41°C à Nîmes (voir carte ci-dessous). De nouveaux records vont donc tomber. A noter que les maximales pour samedi pourraient froler les 38 à 39°C à Montpellier. Le record mensuel de 37,5°C est donc bien en danger. Ces températures caniculaires vont se poursuivre la semaine prochaine et il est difficile d'en voir la fin.

Carte : Météociel

Si ces températures sont inquiétantes, il y a bien un autre paramètre qui l'est tout autant si ce n'est plus : la pluie. Absente depuis de nombreuses semaines, elle manque cruellement sur notre région. En cours du mois de juin, elle est tombée parfois fortement et accompagnée de grêle sous des orages ultra-localisés. De très rares secteurs ont donc été bien arrosés mais cela est très loin d'être suffisant. Nous arrivons bientôt à la moitié du mois et la pluie est extrêmement rare. On notera 0,2 mm à Nîmes pour cette première partie de juillet, 1,6 mm à Montpellier, 1,0 mm à Perpignan ou encore 1,0 mm à Mende.

Si le mois de juillet n'est pas réputé pour être humide sur notre région, ces cumuls souvent inférieurs à 1 mm sont dramatiques, d'autant plus qu'ils interviennent après des mois de sécheresse. Les périodes de vent et la canicule accentuent cette sécheresse de surface. Concernant les nappes, au 1er juillet, elles étaient dans les moyennes près du Roussillon mais avec une tendance à la baisse tandis qu'elles étaient modérément basses sur le reste de la région avec là-aussi une tendance à la baisse.

Carte : Météociel

Ci-dessus, il s'agit des prévisions de pluie entre le 14 juillet et le 30 juillet selon le modèle GFS. A court terme, aucune pluie n'est attendue. Comme expliqué en début d'article, nous attendons une période sèche et caniculaire. Toutefois, si on étire l'échéance jusqu'à la fin du mois et comme on peut le remarquer sur la carte ci-dessus, aucune pluie n'est modélisée d'ici fin juillet. Cela peut encore évoluer bien sur mais nous sommes assez pessimistes sur nos chances d'avoir un peu d'eau d'ici la fin du mois. Outre un mois de juillet exceptionnellement chaud, celui-ci pourrait être exceptionnellement sec comme l'ont été mai et juin.

La situation actuelle pourrait bien rester figée sur l'ensemble du mois avec une fournaise omniprésente et une sécheresse qui ne cesserait de s'aggraver de jour en jour. Le risque incendie s'annonce extrême et nous demandons la plus grande vigilance. Plus d'un incendie sur deux peut être évité. Nous avons récemment plublié une vidéo sur les feux de forêt dans le Sud de la France. Vous pouvez la retrouver ici : vidéo.

Partager sur