Prévisions & Suivi en temps réel

Risque incertain d'orages vendredi avant un nouvel épisode caniculaire ?

L'épisode caniculaire que nous venons de connaître est en relatif retrait vers le sud, en lien avec la dorsale anticyclonique qui elle aussi est repoussée vers l'Afrique du Nord. Il n'en demeure pas moins que les températures sont toujours très chaudes, avec actuellement près de 35°C à Nîmes et 36°C à Montpellier. Cette petite et relative accalmie va se maintenir jusqu'en fin de semaine. Il faudra d'ailleurs surveiller, pour la journée de vendredi, un risque d'orages violents en haut Languedoc.

Ce risque orageux est lié à la formation d'un système dépressionnaire sur les îles Britanniques en journée de jeudi. Il va se prolonger d'un fin talweg dépressionnaire qui va balayer la France en journée de vendredi. Ce talweg n'est pas très profond : dans ce contexte, toute la région ne sera pas concernée par les orages. Avant de revenir plus en détails sur ce risque orageux (intensité, localisation et timing) - nous tenons à vous informer d'ores et déjà qu'une nouvelle canicule est probable à compter du week-end et la semaine prochaine. 

Pour demain mercredi, les conditions ensoleillées persistent, tout comme le mistral et la tramontane. Les rafales atteignent 60 à 70 km/h dans les couloirs ventés de la vallée du Rhône, de l'Aude et du Roussillon, 40 km/h ailleurs en matinée. En cours d'après-midi, les rafales faiblissent à 40/50 km/h dans les secteurs ventés habituellement, 25/30 km/h ailleurs. Des brises marines s'installent sur les plaines littorales. Quant aux températures, les minimales demeurent tropicales en raison du vent donc > 20°C en plaine. Les maximales vont encore atteindre 34/35°C sur les plaines du Gard et de l'Est de l'Hérault, 32/33°C sur les plaines de l'Aude et des Pyrénées-Orientales.

Pour jeudi, le temps devient plus lourd. Des nuages élevés circulent et voilent de plus en plus le ciel. Quelques orages peuvent se former sur les Pyrénées et le relief du sud de l'Aude. Ailleurs, au mieux quelques gouttes, sans plus. Températures toujours très chaudes, avec 33 ou 34°C des Pyrénées-Orientales à l'Aude, 35 à 36°C de l'Hérault au Gard. Pour vendredi, c'est surtout entre le nord du Gard, la Lozère et l'Ardèche que la surveillance s'annonce la plus importante. En effet, la masse d'air va se doter d'une très forte instabilité. 

Certains modèles, comme ARPEGE ci-dessus, entrevoient des valeurs de MUCAPE > 3000 J/kg, ce qui est très significatif. Si le talweg dépressionnaire est suffisamment proche, des orages violents sont à redouter avec d'intenses pluies mais surtout un risque de grêle et de rafales de vent. Certains scénarios voient ces orages circuler surtout au nord de la région, sur l'Ardèche. Nous misons sur un entre deux, avec haut Gard touché et une majorité de notre région restant au sec.

La suite du programme est caractérisée par une nouvelle hausse des pressions atmosphérique, avec possible blocage. Tout semble réuni pour des températures très chaudes dès samedi/dimanche, puis pour une éventuelle canicule gagnant d'autres régions en semaine suivante. 

Partager sur