Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'orages violents sur l'Est de l'Hérault et le Gard ce dimanche

Après des semaines de canicule et de sécheresse exceptionnelle, notre été 2022 pourrait prendre un tournant à compter de demain dimanche ainsi que pour la semaine à venir avec le retour des averses, des pluies et d'orages parfois violents. En effet, l'anticyclone est actuellement en cours de résorption et se rétracte vers le sud, en direction de l'Afrique. Il continue de véhiculer de l'air anormalement chaud, avec des températures qui ont atteint plus de 35°C encore cet après-midi dans l'intérieur des terres. Cette chaleur favorise une instabilité atmosphérique très élevée, comme nous allons le voir dans cet article.

Dans les prochaines heures, un talweg dépressionnaire va se constituer entre le Royaume-Unis et la France. Ce premier talweg de l'été sera peu dynamique, mais suffisamment profond pour nous impacter. Dès lors, le temps va devenir instable dès la nuit prochaine sur notre région, avec quelques averses orageuses localisées sur nos plaines et reliefs. En fin de nuit/lever du jour, la situation commence à se déstabiliser franchement le long d'une convergence des vents sur l'Est de l'Hérault. On assiste à la formation d'une ligne orageuse entre le fleuve Hérault et le Pic Saint-Loup, qui se prolonge rapidement jusqu'au Vidourle et Cévennes Gardoises : 

 Durant les premières heures de la matinée, les conditions atmosphériques sont propices à la génèse d'orages violents, surtout sur les plaines du Gard et peut-être de l'extrême Est de l'Hérault. En effet, la masse d'air va se doter d'une instabilité atmosphérique très importante, avec des valeurs de MUCAPE > 2000/3000 J/kg et des indices de soulèvement < -7K. Dans le même temps, les basses couches vont se saturer en eau précipitable, avec des contenus de PWAT > 40/50 mm très localement. En bref, le carburant (essentiel aux orages) sera généreusement présent.

Côté forçages, le flux va devenir convergent dans les basses-couches en raison du marin (vent de SE) se confrontant au vent de terre subsident descendant des Cévennes. En  en altitude, de petits filaments de basse tropopause vont circuler du SO vers le NE. En bref, toutes les conditions sont réunies à la formation d'un orage peu mobile quelque part sur le Gard, avec un risque de cumuls > 100/130 mm en quelques heures et donc de ruissellements urbains. Illustration ci-dessous avec le modèle AROME (la localisation n'est pas à prendre au pied de la lettre) : 

Après une accalmie de quelques heures en mi-journée, de nouveaux orages vont éclater l'après-midi sur la Lozère, le Gard, l'Hérault et les Pyrénées-Orientales, dans une moindre mesure le littoral de l'Aude. Ces orages pourront s'avérer localement forts, avec de la grêle et des rafales de vent. Accalmie prévue de partout en soirée. En bref, l'arrosage ne concernera pas 100% de la région pour demain dimanche, mais s'annonce copieux par endroits ce qui est une bonne nouvelle.

Lundi, le temps se calme mais une nouvelle situation encore plus à risque est à prévoir entre mardi fin de journée et mercredi, en lien avec une goutte froide sur le proche Atlantique qui pourrait apporter un temps franchement agité sur le Languedoc (risque d'orages diluviens). 

Partager sur