Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'orages forts ce soir !

Après une nuit très agitée sur le Gard et localement sur l'Est de l'Hérault, le calme est revenu ce mercredi. En effet, un orage stationnaire a apporté d'importants cumuls sur le bassin Nîmois. La station de Nîmes-Courbessac a relevé 76 mm dont 60 mm en une heure. Une autre station sur Nîmes (hydroréel) a relevé 90 mm en une heure, ce qui est plus notable. Nous le répétons encore, cet épisode est fort et a entrainé localement des ruissellements importants d'autant plus que ces cumuls sont tombés sur des zones urbaines (Montpellier puis Nîmes). Pour autant, nous ne sommes pas sur de l'exceptionnel, et heureusement. Ce n'est pas fini car un dernier passage orageux est attendu ce mercredi soir.

En effet, la dépression responsable de ce temps instable va se décaler vers l'Est. A son passage, une dernière anomalie va balayer notre pays entre la soirée et la nuit de mercredi à jeudi. Avec une instabilité de la masse d'air entre très élevée, nous attendons des orages parfois forts voire violents notamment sur l'Est de la région.

Carte : Météociel

Comme on peut le voir sur la carte ci-dessus, en bleu il s'agit de l'anomalie qui va balayer le pays cette nuit. Elle viendra drainer de l'air plus frais en provenance du bassin Nord de l'Atlantique. Cet air plus frais se confrontera à l'air lourd, doux et humide présent dans le Sud-Est de la France. Situation classique permettant la formation d'orages localement forts. Quelques incertitudes demeurent. Cependant, le risque semble une nouvelle fois surtout présent entre Héraul et Gard sans oublier la Lozère.

Si des averses orageuses sont possibles en soirée, c'est surtout en fin de soirée et début de nuit qu'une ligne orageuse se mettra en place par l'Hérault puis traversera d'Ouest en Est l'Hérault puis le Gard pour s'évacuer par la vallée-du-Rhône en cours de nuit. A son passage, de fortes pluies sont attendues, localement de la grêle mais aussi de brusques rafales de vent et une activité électrique importante. Contrairement à ces dernières 24 heures, ces orages s'annoncent mobiles. Toutefois, nous surveillons la possiblité que cette ligne orageuse ralentisse sa course ou bien que des cellules orageuses se développent à l'avant de celle-ci, rallongeant alors la période à risque sur certains secteurs.

Carte : Météociel

Les cumuls pourront atteindre localement 40 à 50 mm mais ce sont surtout les intensités pluviométriques ponctuelles qui seront à surveiller. Les scénarios les plus pessimistes (en cas de ralentissement de la ligne orageuse) entrevoient 50 à 100 mm mais ils sont minoritaires. Encore une fois, rien d'exceptionnel mais des phénomènes forts localisés sont possibles. De nouveaux ruissellements pourront se créer au passage de l'orage notamment sur les secteurs vulnérables (points bas) et/ou urbains. Le retour au calme se fera dans la nuit avec l'éloignement de la dépression. Jeudi s'annonce globalement ensoleillé des nuages élevés inoffensifs. Ainsi, la fin de semaine sera plus calme et sèche. En revanche, une nouvelle période plus perturbée est possible la semaine prochaine.

Les modèles entrevoient la persistance de conditions dépressionnaires sur l'Atlantique. Si ces dépressions se rapprochent suffisamment de notre pays, le flux marin pourrait s'imposer avec pour conséquence de nouveaux risques orageux autour de la Méditerranée. Cela est encore lointain et incertain. Certains scénarios laissent la dépression au large du Portugal donnant un temps orageux en Espagne mais nous laissant globalement à l'écart. Nous y reviendrons prochainement.

Partager sur