Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'orages entre dimanche et lundi

Nous venons de connaître une période très chaude et anticyclonique. Entre hier fin d'après-midi et ce matin, les orages ont surtout affecté le tiers Ouest des Pyrénées-Orientales et de l'Aude, alors que de petites averses se sont produites dans l'intérieur de l'Hérault et de l'Ouest du Gard. Les cumuls ont été faibles en général. Pour le week-end à venir, le temps va progressivement se dégrader. Demain samedi, des nuages bas vont se former en matinée sur l'Ouest du Gard, l'Hérault et l'Aude, ainsi que le nord des Pyrénées-Orientales.

Au fil des heures, ces nuages bas se raréfient (vers la mi-journée) laissant place à des éclaircies assez généreuses malgré un voile nuageux qui remonte du sud. Ambiance lourde, assez "moite" mais sèche en général. Quelques orages vont se former sur le nord de la Lozère. Dimanche, on passe à l'étape supérieure. Le temps devient instable dès le matin. Les averses circulent assez rapidement entre les Pyrénées-Orientales et l'Aude mais le caractère orageux est rapidement plus prononcé entre l'Hérault, le Gard et la Lozère. 

Ces orages seront en mesure de produire de fortes pluies ponctuelles (parfois > 20 mm/1h) ainsi que des chutes de grêle (parfois > 1 cm de diamètre) ainsi que des bourrasques de vent > 60 km/h. Ce risque orageux persiste jusqu'en soirée surtout sur le Gard et les Cévennes. Il est à noter que les plaines intérieures seront les plus exposées, entre le val de Londres, le Pic Saint-Loup, le Vidourle, la Gardonnenque, les garrigues Nîmoises. Accalmie dans la nuit de dimanche à lundi, avec de belles éclaircies.

Entre lundi et mardi, un vaste talweg dépressionnaire glisse sur une large moitié Ouest de la France. Il sera cette fois assez proche pour sérieusement nous influencer. De nouveaux orages sont à prévoir surtout entre l'Est de l'Hérault, le Gard et la Lozère. Ces orages vont se développer au sein d'une masse d'air très instable. Ils pourront donner de fortes pluies par endroits (cumuls très hétérogènes) mais aussi un risque de chutes de grêle significatives (possiblement d'un diamètre voisin ou sup. à 2 cm, de façon très localisée). 

Ce risque orageux va persister jusqu'à mardi au moins, sur les mêmes zones. Nous affinerons l'intensité et la localisation prochainement. Notez que durant cette période, les températures maximales vont osciller entre 23 et 25°C sur le bord de mer, en raison de la nébulosité et des brises marines, alors qu'elles atteindront 25 à 28°C dans l'intérieur des terres. Une petite pointe à 30°C n'est pas exclue en vallée du Rhône. A partir de mercredi, les pressions vont s'orienter à la hausse. Un solide anticyclone va progressivement faire son retour d'ici le week-end suivant.

Dans ce contexte, l'instabilité va se réduire progressivement au profit d'un temps de plus en plus ensoleillé et à nouveau plus chaud. Nous y reviendrons au travers d'un prochain article, mais une vague de chaleur est à prévoir pour la toute fin juin et début juillet, avec des températures qui devraient à nouveau dépasser les 35°C sur de vastes zones tout en s'approchant localement des 40°C. 

Partager sur