Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'orages cette semaine : le point sur les zones concernées !

Nous sommes actuellement sous l'influence d'un marais barométrique, c'est à dire une zone où la pression atmosphérique n'est ni anticyclonique, ni dépressionnaire, avec environ 1015 hPa. L'anticyclone est situé plus à l'Ouest sur l'Atlantique, alors qu'une goutte froide dépressionnaire circule actuellement sur l'Espagne. Cette goutte froide nous influence indirectement, avec de nombreux nuages élevés qui remontent du sud mais aussi une instabilité atmosphérique qui va augmenter dans les prochains jours.

Des averses et des orages vont donc se produire entre mardi et mercredi, mais toute la région ne sera pas concernée. Voici nos dernières prévisions quant à la localisation et à l'intensité éventuelle de ces orages. Pour demain mardi, la matinée débute sous le signe d'un soleil voilé de nuages élevés. Au-dessus de ce voile, des cumulus bourgeonnent en mi-journée et donnent un ressenti lourd de partout. L'ensoleillement devient faible en journée. Des orages sont prévus sur nos reliefs (Cévennes, Lozère, Pyrénées) entre le début d'après-midi et le début de soirée : 

Ces orages donnent de fortes pluies ponctuelles (jusqu'à 30 mm/1h) en raison d'une faible mobilité mais aussi un risque de grêle (diamètre loc. voisin de 2 cm) et des bourrasques de vent localisées jusqu'à 60 km/h. Nous précisons bien que cette prévision prévaut pour les zones de reliefs. En fin de journée, quelques cellules orageuses pourraient (au conditionnel) déborder sur les plaines intérieures de l'Aude et de l'Ouest Hérault, puis une petite averse n'est pas exclue jusqu'en plaine littorale Héraultaise le soir (humidification des basses-couches).

Globalement, à l'échelle de notre région, nos plaines et littoraux seront tout de même épargnés par cette "menace orageuse". Pour mercredi, il devrait s'agir de la journée la plus à risque concernant les orages. Le temps est mitigé le matin mais les éclaircies vont favoriser la formation de gros cumulus. Ces cumulus donnent des averses orageuses par moments dès la mi-journée sur les reliefs, puis à la faveur d'une instabilité en hausse, des orages plus consistants vont éclater sur les Cévennes et la Lozère l'après-midi. Ils vont finir par déborder sur les plaines de l'Hérault et du Gard, peut-être même jusqu'en bord de mer en fin de journée :

En présence d'une instabilité assez importante, ces orages seront en mesure de produire de fortes pluies par endroits, bien que toutes les communes ne seront pas concernées. Il y a aussi un risque de grêle ponctuellement. Un scénario à surveiller. Les plaines de l'Aude et des Pyrénées-Orientales semblent moins exposées, bien qu'une averse isolée puisse s'y perdre localement. En conclusion : si la menace orageuse va monter en puissance, on sait que ces orages pourront donner un bon arrosage localement (jusqu'à 30 ou 40 mm) alors que certaines communes seront totalement épargnées.

Jeudi, le ciel devrait se dégager totalement, en raison du mistral et de la tramontane qui vont se lever pour souffler à 30/40 km/h le matin, puis 40/50 km/h l'après-midi. Les projections à long terme vont en faveur du retour de l'anticyclone et d'une hausse significative des températures : 

Partager sur