Prévisions & Suivi en temps réel

Retour de la pluie entre mercredi et jeudi !

Depuis l'épisode pluvieux qui a touché l'Est du Languedoc début octobre, le temps s'est nettement asséché sur la région. Un flux de Nord anticyclonique s'est installé avec à la clef une succession de journées ensoleillées, un mistral et une tramontane souvent présents et des températures plutôt agréables. Oui mais voilé, une grande partie de notre région est restée au sec depuis le début du mois. Le déficit est parfois conséquent sur l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales. L'humdité des sols est également sous les moyennes de saison.

En effet, le climat Méditerranéen nous apporte habituellement beaucoup de pluie durant l'automne. Si des épisodes pluvieux parfois violents ont eu lieu, ils ont surtout touché le Gard et les Cévennes laissant une majorité de la région au sec. Au final, le déficité pluviométrique s'accentue sur ces secteurs et l'écart continue de se creuser.

Carte : Météo-France

Le niveau des nappes est modérément bas et certaines nappes s'orientaient à la hausse début octobre. Rien d'alarmant pour l'instant mais le besoin d'eau est tout de même bien présent. Si l'on regarde les prévisions pour les prochains jours, l'humidité sera en hausse et une dégradation est attendue entre mercredi et jeudi. Toutefois, il s'agira de faibles pluies touchant une nouvelle fois surtout l'Est de la région.

Les entrées maritimes vont se multiplier ces prochains jours. Elles pourront apporter quelques gouttes ou de faibles ondées mercredi surtout sur les reliefs entre l'Espinouse, le Larzac et les Cévennes. Les précipitations vont s'étendre essentiellement dans la nuit de mercredi à jeudi ainsi que jeudi matin. Illustration ci-dessous des cumuls de pluie attendus d'ici jeudi soir sur la région.

Carte : Meteologix

En général, nous attendons 1 à 5 mm sur les plaines, parfois 20 à 30 mm sur les reliefs des Cévennes, pourquoi pas 40 mm. Encore une fois, l'Aude et les Pyrénées-Orientales resteront à l'écart de la majorité des pluies avec des cumuls anecditiques de l'ordre de 0 à 3 mm, très localement 5 mm. Vous l'aurez compris, cela sera bien insuffisant pour peser sur le déficit observé actuellement. Si l'on se projète à plus long terme, aucune "vraie" pluie n'est entrevue. Cela a bien entendu le temps de changer mais faire le plein d'eau l'automne et l'hiver est primordial pour nos régions souvent touchées par de longues sécheresses lors des périodes estivales.

Partager sur