Prévisions & Suivi en temps réel

Quelle tendance météo pour le week-end de Pâques ?

Noël au balcon, Pâques au tison ? Plus concrètement, ce dicton très connu nous annonce que si Noël est trop doux, alors le week-end de Pâques sera frais nous obligeant à rester en intérieur au coin du feu. Les proverbes sont souvent très partagés dans la météo et pourtant ils sont souvent faux. Ces dernières années, nous avons très souvent eu Noël au balcon, Pâques au balcon. Si l'on revient un peu en arrière, notre Noël 2021 pourrait être considéré presque comme normal. En effet, les 24 et 25 décembre mettait fin à une période plus froide que la normale mais ils marquaient aussi le début d'une période très douce pour la fin de l'année.

Nous sommes désormais à une semaine de Pâques. Il est encore trop tôt pour réaliser des prévisions fines pour le week-end prochain mais nous pouvons tout de même entrevoir les premières tendances en analysant les concordances ou divergences des principaux modèles.

Cartes : Tropicaltidbits

Ci-dessus, il s'agit du modèle GFS (à gauche) et du modèle CEP (à droite). Les cartes démontrent l'anomalie de température à 850 hPa soit environ 1500 mètres d'altitude pour le week-end prochain. On remarque que le modèle GFS est particulièrement "pessimiste" avec un scénario extrême dans lequel il fait débouler de l'air froid dans un flux d'Est à Nord-Est. Oui un "Moscou-Paris" pour Pâques est entrevue sur certains scénarios. Le modèle CEP est bien plus modéré, en tout cas pour l'instant. L'air froid est aussi bien présent mais il reste bloqué sur l'Europe centrale.

Il est important de noter qu'il n'est pas question d'affirmer que tel ou tel modèle aura raison. Il est très probable d'avoir encore des évolutions, possiblement importantes, d'ici là. Ce que nous pouvons retenir, c'est que les hautes pressions pourraient bien s'élever vers la Grande-Bretagne puis la Scandinavie. Cette configuration pourrait drainer de l'air froid sur une partie de l'Europe.

Carte : Infoclimat

Illustration des incertitudes sur la carte ci-dessus où chaque trait représente un scénario possible au sein de l'ensemble GEFS. Les traits continus représentent une température de 0°C à 850hPa. On remarque que certains scénarios voient ce 0°C s'abaisser jusque sur le Sud de la France voire jusqu'en Espagne. Pour autant, la moyenne des scénarios restent plutôt sur le Bénélux.

En bref, le week-end de Pâques pourrait coincider avec un changement de temps notable à l'échelle de l'Europe. Il est encore difficile de dire si la France et encore plus notre région sera concernée par la mise en place de ce flux d'Est plus froid. Nous espérons bien que ce froid restera bien à l'écart de notre pays avec, vous vous en doutez, des conséquences qui pourraient bien être dramatiques pour l'agriculture.

Partager sur