Prévisions & Suivi en temps réel

Prévisions à moyen terme : la chaleur va-t-elle durer ?

Après un début de mois de juin particulièrement chaud et surtout très sec sur la région, quel sort est attendu pour cette fin de mois, ainsi que pour début juillet ? Des épisodes pluvieux réparateurs sont-ils espérés après cette longue période de sécheresse ? Une baisse des températures est-elle amorcée après une succession de mois très excédentaires ? Semaine par semaine, à partir des scénarii élaborés par CEP et de CFS, nous tentons de répondre à ces questions.

Semaine du lundi 13 au lundi 20 juin 2022 :

La semaine prochaine, l'ensemble des modèles se mettent en accord pour une période exceptionnelle de chaleur avec des anomalies de températures très positives. En effet, une large dorsale anticyclonique est attendue sur toute l'Europe Occidentale, évacuant les talwegs sur la Scandinavie et la Russie. Une goutte froide se bloque au large de la Péninsule Ibérique et c'est cette dernière qui sert de pompe à chaleur, faisant remontant de l'air très chaud venu du Sahara. C'est donc une période ensoleillée, sèche et chaude qui est attendu sur l'ensemble de la région avec des valeurs pouvant atteindre 40°C.

Carte : Géopotentiels - Pression GFS (Météociel)

Semaine du lundi 20 au lundi 27 juin 2022 :

Un changement de régime devrait s'opérer d'après les modèles CEP et CFS avec un talweg venant du Groenland, qui tente de glisser le long du jet-stream en direction des îles britanniques. Dans ce type de configuration, le baromètre perdrait quelques hectoPascal au fil des jours avec la mise en place d'un flux océanique. Alors que quelques fronts sont possibles sur la moitié Nord de la France dans une ambiance plus fraîche, le Sud de la France connaîtrait également une baisse de températures. Si l'influence océanique n'est pas d'actualité, rien n'empêche d'espérer une dégradation pluvio-orageuse sous un petit minimum dépressionnaire.

En résumé, l'écoulement de ce talweg en direction de l'Europe Occidentale apporte pour conséquence la fin de la période de fortes chaleurs sur l'ensemble de la France. Les températures s'annoncent déficitaires sur le Nord de la France, proches des normales saisonnières sur notre région. Côté des pluies, un léger excédent est attendu pour la moitié Nord de la France, comme pour les températures, elles sont proches des normales pour le Sud.

Carte : Anomalie des précipitations CEP/ECMWF

Semaine du lundi 27 juin au lundi 4 juillet 2022 :

Pour la semaine suivante, qui annonce le début officiel des vacances d'été, le talweg présent sur l'Europe Occidentale se décale en direction de l'Europe Centrale. Sur les Açores, l'anticyclone commence à gonfler, avec le retour du soleil, les nuages se montrant plus rares. Ce temps sec pourra être un facteur face à la sécheresse actuelle, si les pluies de la semaine précédente n'auront pas été suffisantes (forte probabilité...). Par flux d'Ouest/Nord-Ouest, les températures peinent à augmenter par rapport à la semaine d'avant.

En conclusion, c'est une semaine de transition qui est à attendre avec la remontée de la pression atmosphérique grâce (ou à cause) du gonflement de l'anticyclone des Açores. Un temps ensoleillé, sec (précipitation déficitaires) sur l'ensemble de la France, et plutôt frais (températures généralement déficitaires) est attendu. Un autre facteur aggravant la sécheresse est la mise en place d'un potentiel fort mistral et tramontane dans le Sud de la France, ce qui pourrait provoquer quelques feux de forêt.

Carte : Anomalies températures CFS (TropicalTidbits)

Tendance à long terme :

L'anticyclone des Açores remonterait en direction de l'Europe Occidentale. Une vaste dorsale se mettrait en place avec une longue période chaude et sèche, scénario qui s'avère très inquiétant mais qui n'est pas sûr à 100 %. Quelques orages peuvent éclater sur les reliefs, tout au plus. Suivez régulièrement notre page et notre site pour tout éventuel changement qui pourra être apporté durant cette période.