Prévisions & Suivi en temps réel

Point sur le risque d'orages ce week-end

Les dernières prévisions confirment une forte dégradation orageuse à l'échelle de la France entre la fin de semaine et le week-end prochain. Toutefois, ne vous faites pas trop d'illusions : les régions Méditerranéennes vont rester en marge de l'activité principale. Cela ne veut pas dire qu'il ne se passera rien, mais tout le monde n'aura pas le droit à un arrosage et les débordements orageux seront très localisés en plaine à priori, sauf un revirement d'ici là. Nos reliefs sont par contre exposés à un risque plus sérieux d'orages. Voici nos dernières prévisions.

Synoptiquement parlant, une goutte froide circule actuellement sur la Grande-Bretagne, alors que nos régions sont sous l'influence de l'anticyclone étiré de l'Algérie à l'Italie. Cette goutte froide va lentement glisser vers le Sud-Ouest, en direction du proche Atlantique et de la Bretagne d'ici la fin de semaine. Elle devrait tournoyer tout le week-end sur ces zones, en propageant parfois son influence dépressionnaire plus au sud (nous laissant une opportunité transitoire de dégradation sur nos contrées). 

Demain jeudi, le temps s'annonce mitigé et assez lourd en matinée, avec des nuages bas sur les basses plaines et des bancs d'altocumulus plus au nord, dans l'arrière-pays. Des averses très localisées ne sont pas exclues sous les bancs nuageux, mais cela reste ponctuel et peu marqué (pas d'arrosage). Soleil omniprésent l'après-midi. Les brises marines persistent. Elles tempèrent les maximales à 22/23°C en bord de mer mais souvent 26/27°C dans l'arrière-pays, localement 28/29°C en haut-Gard.

Vendredi, matinée assez nuageuse mais les derniers scénarii ont réduit à peau de chagrin la possibilité de pluie. Trois gouttes ne sont pas exclues près du Gard, et encore... Retour d'éclaircies plus franches au fil de l'après-midi. Températures maximales agréables avec 26/27°C dans l'intérieur du Roussillon et de l'Ouest du Languedoc, jusqu'à 28/30°C de l'Est Hérault au Gard. Samedi, les derniers scénarios repoussent la dégradation loin au nord, sur le Massif-Central. En bref, notre région ne devrait pas être concernée, avec un soleil voilé et quelques cumulus. Températures en hausse, malgré le flux de sud : 

Notre meilleure chance de dégradation se situe entre la nuit de samedi à dimanche et dimanche. C'est le moment où le cordon pluvio-orageux, ondulant en limite de l'anomalie dépressionnaire, devrait se renforcer. Des orages structurés circuleraient alors entre l'Aveyron et la Lozère, alors qu'on pourrait s'attendre à quelques cellules isolées débordant jusqu'en plaines intérieures de l'Aude, de l'Hérault et du Gard. Une grande partie de nos communes resteraient quand même à l'écart...

Au regard des modélisations actuelles, la sécheresse devrait s'aggraver d'autant que le mistral, la tramontane et la chaleur vont s'accentuer à l'arrière de ce petit risque orageux.

Partager sur