Prévisions & Suivi en temps réel

Point complet sur les risques d'orages prévus ces prochaines heures et demain mercredi

Un vaste système dépressionnaire circule actuellement entre le Portugal et le golfe de Gascogne. Il pilote un flux de Sud-Ouest très dynamique en altitude, qui est à l'origine des records absolus de chaleur observés hier dans le Sud-Ouest de la France avec plus de 40°C. Ce système dépressionnaire se décale lentement vers l'Est, en direction de la France, tout en perdant de son dynamisme. Comme lors des précédents épisodes orageux, la dépression n'est pas suffisamment proche pour engendrer une dégradation généralisée, mais pas suffisamment éloignée non plus pour nous tenir à l'écart des orages.

La prévisibilité des prochaines heures est assez médiocre. En cette fin de matinée/mi-journée, le temps est déjà assez lourd avec des nuages bas qui donnent quelques faibles pluies près des Cévennes. Cet après-midi, ces petites averses se maintiennent sur les versants sud des Cévennes, alors que des éclaircies peuvent temporairement se former en plaine. Une première dégradation est probable en fin d'après-midi. En effet, une anomalie de basse tropopause va remonter d'Espagne et balayer notre région entre la fin d'après-midi et le milieu de soirée. 

Ce forçage est couplé à une masse d'air instable, avec des valeurs de MUCAPE qui vont atteindre 500 à 1000 J/kg sur le Roussillon mais souvent plus de 2000 J/kg sur le Languedoc. Dans ce contexte, nous attendons la mise en place d'un système orageux en fin d'après-midi, gagnant d'abord les Pyrénées-Orientales et l'Aude, puis se dirigeant ensuite vers l'Hérault, le Gard et la Lozère. Ces orages ne seront pas stationnaires mais pourront localement se montrer forts, avec des pluies intenses (20 ou 30 mm en peu de temps), de la grêle et/ou des rafales de vent.

Comme toujours, toutes les communes ne seront pas concernées avec la même intensité. Certaines peuvent être épargnées. Ce système orageux évacue notre région rapidement ce soir, puis il y a une accalmie ensuite de quelques heures. En cours de nuit prochaine, les incertitudes sont encore plus grandes. La masse d'air va rester instable, avec un vent marin se renforçant. Ce vent marin draine de l'air saturé en humidité. Le scénario va être à surveiller avec attention car si certains modèles ne soient rien (Arôme = temps quasiment sec) d'autres vont en faveur d'orages peu mobiles (ARPEGE) sur l'Est Hérault et le Gard.

Ce risque d'orages peu mobiles semble se maintenir demain mercredi, notamment le matin, avec le même niveau d'incertitudes. En effet, la masse d'air a beau être très instable et saturée en eau précipitable, l'absence de forçages structurés ne permet pas d'assurer la genèse des orages. En bref : si les orages "prennent" (parviennent à se développer) cela peut aboutir sur des phénomènes forts localement. Il y a un risque de cumuls voisins de 50/100 mm en 2h quelque part entre l'Est Hérault et le Gard, peut-être plus de 100 mm très ponctuellement.

Ce scénario continuera d'être ajusté dans les prochaines heures. 

Partager sur