Prévisions & Suivi en temps réel

Période fraiche : à quand le retour de la chaleur ?

La fraicheur s'est bien installée. Si elle est présente la nuit, les températures maximales ont été assez agréables ce mardi. Bien qu'en dessous des moyennes de saison, cela reste assez classique. Ce mercredi, une perturbation assez active est attendue. Elle apportera des pluies nombreuses et assez durables. Le caractère orageux restera très faible voire nul sur la région. Il s'agira de précipitations modérées qui prendront l'aspect d'averses en cours d'après-midi avant une lente amélioration en soirée d'Ouest en Est. En 24h, les cumuls pourront atteindre 5 à 10 mm, localement 15 ou 20 mm sur les secteurs les plus arrosés.

Le fait marquant sera la fraicheur qui s'accentuera sous ces pluies avec des maximales dignes d'un mois de septembre voire d'octobre. En effet, nous devrions péniblement atteindre les 20°C au meilleur de la journée. Des pointes à 22 ou 23°C sont possibles. Cela est globalement 10°C sous les moyennes de saison et c'est remarquable pour un plein été.

Carte : Météociel

Cette pause fraicheur sera rapidemdent remplacé par des températures plus proches des moyennes. Pas de grosse chaleur mais nous devrions renouer avec les 30°C d'ici vendredi. Ce week-end marquera un changement de temps à l'échelle de l'Europe. En effet, les modèles sont sans appel et nous devrions nous diriger vers un régime de blocage antityclonique près de la Scandinavie pour ce mois d'août. Ce type de temps a dominé notre mois de juin. Cela nous a donné des températures au-dessus des moyennes de saison mais avec des périodes orageuses surtout dans l'arrière-pays.

Les conséquences pourront être différentes ce mois-ci. Concrètement, l'anticyclone devrait être souvent présent entre Grande-Bretagne et Scandinavie. Si nous nous trouvons dans l'alimentation de cet anticyclone, nous pourrions avoir une période chaud et sèche. Toutefois, cela pourrait également laisser passer des gouttes froides en Méditerranée.

Au final, après cette pause fraicheur, nous devrions retrouver des valeurs de saison. Pour l'instant, aucune canicule n'est attendue mais on ne peut exclure un coup de chaud sur quelques jours entrecoupé d'une période moins chaude et peut-être plus orageuse. Cet été 2021 aura été assez particulier. Si la conclusion pourrait s'avérer autour des moyennes, les schémas météorologiques auront été caractéristique avec un anticyclone souvent absent et une réccurence de gouttes froides.

Partager sur