Prévisions & Suivi en temps réel

Moscou-Paris pour la fin de semaine : quelles conséquences ?

Ce printemps est décidément bien étonnant et particulier. Après un coup de chaud très précoce et exceptionnel, un changement brutal a fait revenir le froid avec des gelées tardives elles-aussi exceptionnelles avec les conséquences que l'on connait. Nous pouvions logiquement nous attendre à un retour à la norme après ce grand écart thermique mais ce n'est pas vraiment le cas. Nous avons enfin eu droit à de la pluie sur la région. Nous en manquions terriblement (et nous en manquons toujours). Cette semaine, les basses pressions s'éloignent sur l'Europe centrale. Mistral et tramontane vont souffler puis se calmer d'ici mercredi sans totalement disparaitre pour le mistral.

Oui mais voilà, l'anticyclone ne va pas vraiment reprendre le dessus. Il va avoir tendance à s'élever vers la Scandinavie. Ainsi, un flux d'Est continental va se mettre en place et une goutte froide va venir glisser sur la France avec le traditionnel "Moscou-Paris" pour la fin de semaine et week-end qui arrivent.

Carte : Tropicaltidbits

La carte ci-dessus est valable pour la journée du samedi 17 avril. On remarque bien l'élévation de l'anticyclone sur l'Atlantique qui va s'isoler sur la Scandinavie en passant par la Grande-Bretagne. Le flux d'Est est donc ouvert et laisse passer deux gouttes froides dont une terminera sa course sur le Sud de la France ce week-end. Cette situation, classique en hiver, nous apporterait un temps très hivernal, très froid et potentiellement neigeux en janvier ou février mais nous sommes en avril et les conséquences seront différentes.

En effet, le Moscou-Paris, comme son nom l'indique, draine l'air froid présent sur Moscou (ou plutôt la Russie/Europe de l'Est) et l'envoie sur Paris (ou la France/Europe de l'Ouest). La différence vient du fait qu'il y a bien moins d'air froid à drainer en ce mois d'avril. Hier, la température a atteint 17,8°C à Moscou (données Infoclimat). Ce flux continental aura plutôt le rôle de nous apporter un temps encore frais pour la saison et possiblement perturbé entre vendredi et samedi.

Cartes : Météociel

Avec un vent plus irrégulier, le ressenti sera plutôt agréable cette semaine avec des maximales qui pourront atteindre 18 à 19°C à l'ombre notamment mercredi et jeudi avec un vent qui cale en journée. Toutefois, avec l'arrivée de la goutte froide vendredi, les températures s'orienteront de nouveau à la baisse pour ce week-end. Avec l'arrivée de l'air froid en altitude, un risque de pluie est possible avec pourquoi pas un peu de neige sur les reliefs mais cela est incertain. La baisse des températures est mieux appréhendée.

Comme on peut le voir sur les cartes ci-dessus, le gel sera bien présent et gagnera du terrain sur une majeure partie de la France. Notre région restera globalement à l'écart aidé par le vent. Concernant les maximales, nous pourrions atteindre les 15°C autour de la Méditerranée mais mistral et tramontane baisseront le ressenti avec des températures plus proches d'un mois de mars. Malgré les chaleurs du début de mois, cette première partie de mois pourrait bien finir sous les moyennes de saison sur notre région. La seconde partie pourrait rester assez fraiche. Cela reste à confirmer.

Partager sur