Prévisions & Suivi en temps réel

Météo plus calme ce week-end avant une nouvelle dégradation la semaine prochaine ?

L'épisode de la nuit dernière est désormais terminé, bien que de nouveaux orages sont prévus la nuit prochaine dans l'intérieur de l'Aude et près de l'Espinouse. Sur le reste de la région, quelques averses vont circuler, sans sévérité. Pour demain vendredi, le temps demeure assez perturbé tôt le matin, avec des nuages et des averses qui évacuent notre région par la vallée du Rhône. Retour de belles éclaircies en journée, à peine contrariées par des cumulus qui bourgeonnent.

Pour le week-end à venir, nous allons assister au retour de l'anticyclone. Les hautes pressions vont remonter de mer de façon temporaire, advectées par la dépression située au large du Portugal. Dans ce contexte, le soleil va briller généreusement, avec uniquement des passages nuageux près des reliefs. Faible risque orageux sur les Pyrénées. Dimanche, nous soulignons la mise en place d'entrées maritimes près des plaines littorales en fin de journée, prémices d'une nouvelle dégradation prévue la semaine prochaine. Quant aux températures du week-end, voici les maximales prévues pour samedi et dimanche : 

Des valeurs de 24 à 26°C sont prévues sur les plaines du Roussillon, 25 à 27°C sur l'Aude, 27 à 28°C sur l'Ouest de l'Hérault. Entre l'Est de l'Hérault et le Gard, des pointes à 30 ou 31°C sont prévues en plaine. Ces chaleurs ne vont pas se maintenir durablement, car le temps pourrait se dégrader dès le début de semaine prochaine. En effet, la dépression présente au large du Portugal va légèrement se rapprocher de l'Espagne. Le flux marin va conséquemment se dynamiser si bien que les nuages bas/entrées maritimes auront tendance à se multiplier dès lundi sur notre région.

Il faudra le confirmer, mais des averses orageuses pourraient d'ores et déjà se déclencher sur les plaines de l'Hérault et de l'Ouest du Gard en journée. Les basses plaines seraient les plus exposées, avec une instabilité atmosphérique modérée (valeurs de MUCAPE voisines de 400 à 500 J/kg sur le modèle ARPEGE ci-dessous). Ce scénario est aussi modélisé par CEP (centre Européen) et GFS (centre Américain) mais 24h plus tard, pour la journée de mardi. Ces derniers privilégient un lundi plus ensoleillé surtout dans l'intérieur des terres.

Il faut retenir qu'entre lundi et mardi les nuages bas seront de plus en plus nombreux et qu'une menace orageuse incertain est envisagée cette fois plutôt sur l'Est du Languedoc. Entre mardi et mercredi, un talweg dépressionnaire devrait glisser d'abord vers le proche Atlantique, puis en direction de la France. Les modèles GFS et CEP sont en accord sur ce scénario. Nous envisageons ainsi une nouvelle dégradation, assez étendue, pouvant toucher une grande partie des régions Méditerranéennes.

Il faudra voir comment les modélisations s'ajustent pour déterminer l'intensité de cette dégradation, ainsi que sa durée. 

Partager sur