Prévisions & Suivi en temps réel

La météo pour votre week-end du 1er mai

Le printemps est bien là avec ces changements de temps assez brusques. Toutefois, la logique est suivi car plus nous avançons dans la saison et moins ces changements de temps sont nets avec de la chaleur qui gagne du terrain. Nous l'avons bien vu aujourd'hui avec des maximales qui se sont situées entre 23 et 27°C, ce qui est rappelons-le bien au-dessus des moyennes de saison. En effet, avoir une maximale de 25-27°C sur Nîmes est plus proche d'un mois de juin que d'une fin avril. Il ne s'agit pas de records mais il est toujours bon de rappeler que cela reste anormal pour la saison.

Ce qui est bien classique, c'est d'avoir les premiers orages diurnes du printemps. En effet, l'air se réchauffe près du sol. Il remonte plus en altitude où il se confronte aux restes d'air un peu plus frais. A l'aide des brises de pente, les cumulus se développent et des orages éclatent en cours de journée essentiellement sur les reliefs. Demain, des cellules orageuses pourront encore se développer notamment dans les plaines intérieures et près des reliefs.

Carte : Tropicaltidbits

Concernant notre week-end du 1er mai, nous serons influencés par deux petites goutte froides peu dynamiques (localisées par le "GF" ci-dessus) prenant en étau les hautes pressions qui vont peu à peu se retirer. La première goutte froide circulera entre l'Irlande et l'Angleterre tandis que la seconde glissera le long de l'Est de la France pour se diriger vers la Corse. Ces petites dépressions assez "molles" sont difficiles à cerner par les modèles car elles circulent assez librement et un simple décalage de leur trajectoire peut changer grandement une prévision météo, même à courte échéance.

Alors que ce week-end était vu assez mitigé et localement orageux en lien avec une goutte froide qui était modélisé près de notre région, les scénarios la voient désormais plus à l'Est, plus proche de l'Italie. Le risque d'averses est donc revu à la baisse pour samedi bien que nous pourrions en avoir localement sur les Cévennes ou sur les Pyrénées. Ainsi, si nous attendons quelques passages nuageux ce week-end qui pourront se traduire parfois par un voile assez épais, nous attendons aussi de belles périodes ensoleillées avec un ressenti plutôt agréable. Mistral et tramontane pourront souffler modérément dans leur domaine mais contribueront à chasser les nuages.

Cartes : Météociel

Comme on peut le voir sur les deux cartes ci-dessus, les maximales s'annoncent chaudes pour ce week-end et resteront bien au-dessus des moyennes de saison avec généralement 23 à 26°C à l'ombre, localement plus. Le ressenti pourrait être quasi estival sur les secteurs à l'abri du vent. La semaine prochaine reste incertaine car nous resterons sous l'influence de ces gouttes froides. Celle présente sur l'Irlande ce week-end pourrait descendre sur l'Espagne en cours de semaine où elle apportera un temps perturbé. Il faudra surveiller de possibles remontées instables sur le Sud de la France en lien avec cette dépression. A confirmer d'ici là.

Partager sur