Prévisions & Suivi en temps réel

L'été s'invite durablement !

Les températures sont bien chaudes en ce début du mois de mai. Cela n'est pas exceptionnel. Nous sommes entre 0 et 2°C au-dessus des moyennes pour les températures minimales et entre 1 et 3°C au-dessus pour les maximales. L'écart à la norme est plus important sur d'autres régions de France. Toutefois, nous ne sommes qu'au début de cette période chaude voire très chaude. En effet, les hautes pressions semblent s'installer durablement notamment sur la Méditerranée avec des dépressions bien au large sur l'Atlantique.

Dans cette situation, nous resterons sous l'influence d'un flux marin. Il apportera plus d'humidité ces prochains jours avec à la clef un risque de nuages bas par endroits et plus probablement sur certaines portions du littoral. Cette configuration est propice à d'importantes différences de températures entre les littoraux et l'arrière-pays. 

Carte : Météociel

Exemple ci-dessus avec les maximales modélisées par le modèle Arpège pour l'après-midi de vendredi. Des villes comme Sète ou Leucate auront du mal à atteindre les 20°C tandis que nous pourrons aller jusqu'à 28°C dans le Nord du Gard. Cela s'explique par la présence de vent marin qui passe sur une mer encore fraîche et qui vient donc rafraichir les littoraux. Plus nous allons dans les terres et moins l'effet du vent marin se fait ressentir. Enfin, des nuages marins sont également possibles sur les plages limitant l'ensoleillement et donc la hausse des températures tandis que le fin voile attendu dans l'arrière-pays laissera passer le soleil.

Si ces températures ne sont pas exceptionnelles dans notre région, la durée de cette période chaude pourrait bien être plus remarquable. Si la chaleur devrait très probablement tenir toute la semaine, elle pourrait se poursuivre la semaine prochaine. Des modèles comme CEP (modèle Européen) voit même une accentuation de la chaleur après le 19 mai. Outre ces températures, notre plus grande crainte est de ne voir aucune pluie en vue d'ici là.

Carte : meteologix

Sur la carte ci-dessus, il s'agit de l'accumulation de pluie modélisée par le modèle CEP jusqu'au 21 mai. On remarque ainsi quelques cumuls de pluie sur les Pyrénées et le Massif-Central. Cela correspond à de possibles orages de chaleur. Sur le reste de notre région, les dix prochains jours pourraient bien être totalement secs. Cela reste à confirmer progressivement mais nous pourrions bien débuter une (trop) longue période chaude et sèche. Il faudra probablement attendre la fin mai pour espérer voir le retour de précipitations dignes de ce nom.

Nous espérons nous tromper et voir apparaitre rapidement des signaux de pluie mais la situation s'annonce bien délicate avec des conditions d'un mois de juin pour un mois de mai. Il n'existe aucune corrélation qui permet de dire que l'été à venir s'annonce très chaud et très sec mais il est certain que le retard de pluie pris actuellement est alarmant. On notera toutefois une différence avec l'Ouest de notre région qui possède encore une humidité des sols autour des moyennes voire très légèrement au-dessus. Cela est loin d'être le cas plus à l'Est et notamment sur le Gard.

Partager sur