Prévisions & Suivi en temps réel

Jusqu'à quand la chaleur va-t-elle durer ?

La chaleur s'installe sur notre pays et notre région, comme souvent, n'y échappe pas. Alors oui, les températures sont plus élevées sur d'autres régions de France mais nous sommes tout de même au-dessus des moyennes de saison. Le ressenti peut être bien différent d'un point à l'autre de la région. Prenons l'exemple de ce début de journée où nous avions un large soleil sur le Gard tandis qu'un département de l'Aude était généralement sous un ciel bien gris dans une ambiance humide. Nous sommes dans un schéma où le vent marin souffle en cours de journée et se renforce l'après-midi. Il passe sur une mer encore fraiche (autour de 15-17°C) et a donc tendance à rafraichir les littoraux.

La chaleur est alors repoussée dans les terres et l'écart thermique s'accentue entre les plages où nous approchons les 20°C et l'arrière-pays où le thermomètre grimpe jusqu'à 27-28°C. C'est une situation très classique que nous rencontrons souvent, notamment l'été bien que cet écart peut être amené à diminuer avec la hausse de la température de la mer. Avec des hautes pressions bien installées en Méditerranée, ce flux de Sud/Sud-Ouest devrait persister ce week-end mais aussi la semaine prochaine.

Carte : Tropicalidbits

La carte d'anomalie de températures est sans appel sur une majorité de l'Europe Occidentale avec des températures 5 à 8°C au-dessus des moyennes tandis qu'elles s'annoncent plus fraiches bien plus à l'Est. Les modèles sont bien en accord pour ces prochains jours avec un bloc dépressionnaire qui stagnera sur l'Atlantique et des hautes pressions sur l'Europe. Toutefois, ce flux de Sud-Ouest s'annonce parfois lourd. Cette chaleur précoce favorisera une instabilité en hausse.

C'est déjà le cas localement sur la France mais le risque orageux devrait aussi prendre de la puissance. En effet, dans cette chaleur, des orages pourront éclater. Ils s'annoncent localisés mais potentiellemetn forts sur certaines régions de France. Nous concernant, le flux marin persistant repoussera ce risque sur les reliefs. Ainsi, le risque d'orages concernera avant tout les Cévennes et la Lozère avec des plaines et des littoraux qui resteront au sec. Ce régime, chaud mais lourd devrait donc durer la semaine prochaine. A quand un changement ?

Carte : Tropicaltidbits

Il semblerait que le week-end prochain (21-22 mai) soit une date clef pour un possible changement de temps. C'est encore loin et cela va probablement évoluer d'ici là mais si nous regardons les moyennes des scénarios, on observe un possible décalage des hautes pressions. Positionnées actuellement sur l'Europe, elles pourraient gagner du terrain sur le proche Atlantique. A l'inverse, les dépressions Océaniques pourraient alors plonger plus facilement sur l'Europe (voir carte ci-dessus). Dans cette configuration, mistral et tramontane pourraient reprendre le dessus avec une probable baisse des températures.

Cela reste une tendance car nous sommes à 9-10 jours d'échéance. Ainsi, la chaleur actuelle devrait persister au moins une semaine si ce n'est plus. Si l'intensité de cette chaleur n'est pas exceptionnelle dans notre région, sa durée est plus remarquable. Ce qui nous inquiète davantage, c'est surtout l'absence de pluie en plaines et une sécheresse qui s'accentue déjà avant le début de l'été. Exemple ci-dessous avec une prévision de pluie d'ici le 22 mai. On remarque très bien le manque de pluie (miettes possibles localement) sur le pourtour Méditerranéen.

Partager sur