Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode pluvieux entre mardi et mercredi sur l'Est du Languedoc et les Cévennes

Une dégradation est confirmée entre demain mardi et mercredi. Nous étions ce lundi sous l'influence d'une dorsale anticyclonique étirée de l'Espagne à la France. Dans le même temps, un vastes système dépressionnaire circule entre l'Islande et le Royaume-Unis. Il prolonge progressivement son influence vers le proche Atlantique, en plongeant vers le golfe de Gascogne. Ce talweg dépressionnaire - caractérisé par une zone de basses pressions étirée en forme de "V" - va nous frôler mercredi avant de remonter vers le nord de la France tout en se dissipant.

Il va être à l'origine d'une dégradation d'intensité ordinaire, qui va toucher une partie restreinte de la région : essentiellement la moitié Est de l'Hérault, l'ensemble du Gard, les Cévennes, la Lozère et l'Ardèche. Le reste de la région sera malheureusement à l'écart des précipitations. La sécheresse va s'y poursuivre. 

La dégradation s'amorce dès la nuit à venir. Les nuages bas gagnent l'Aude, l'Hérault, le Gard ainsi qu'une partie de la Lozère. Les premières pluies - d'abord faibles et irrégulières - débutent près des Cévennes peu avant le lever du jour, plus localement encore sur les plaines du Gard et de l'Hérault. Ce mardi matin, les nuages restent nombreux et donnent de petites pluies des plaines Gardoises et Héraultaises aux Cévennes. On parle vraiment de précipitations faibles. Les nuages bas sont nombreux sur l'Aude alors que les éclaircies s'élargissent en se rapprochant des Pyrénées-Orientales.

Mardi après-midi, les pluies restent localisées entre le Gard, les Cévennes, le sud de la Lozère et se rétractent à l'Est de l'Hérault. Elles finissent par donner un arrosage de quelques millimètres en plaine, peut-être 10 à 20 mm sur les Cévennes. La nuit suivante, une petite instabilité atmosphérique s'installe, avec des valeurs de MUCAPE voisines de 400 à 500 J/kg. Dans ce contexte, les averses peuvent devenir convectives ou orageuses, surtout sur les plaines du Gard ainsi qu'en limite de l'Est Hérault (Montpellier / Lunel / Pic Saint-Loup / val de Londres). Le risque orageux est un peu plus présent vers le bord de mer (c'est relatif car on ne parle pas de gros orages).

Mercredi, le temps demeure bien nuageux en général. Une anomalie dépressionnaire arrive de l'Ouest en cours de journée. A l'avant, le flux de sud va s'accélérer et l'instabilité augmenter d'un petit cran. Les valeurs de MUCAPE vont croître entre 600 et 800 J/kg surtout sur les plaines du Gard et dans une moindre mesure de l'Est de l'Hérault. Dès lors, les précipitations sont parfois orageuses. Des grains remontent du sud vers le nord en donnant des arrosages inégaux d'une commune à l'autre sur ces secteurs.

Une ligne pluvio-orageuse pourrait se former en toute fin de journée balayant l'arrière-pays et le reliefs essentiellement. Sur la totalité de l'épisode, nous attendons des cumuls localement significatifs bien que très salvateurs pour la nature. Sur les zones précitées, nous aurons fréquemment 10/20 mm sur les basses plaines, 20/30 mm en remontant dans l'intérieur des terres et jusqu'à 40/60 mm dans l'arrière-pays du Gard, plus localement 80 mm. Quelques millimètres sont possibles dans l'intérieur de l'Aude ainsi que sur l'Ouest de l'Hérault, mais ce n'est pas significatif. 

Partager sur