Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode méditerranéen la semaine prochaine : de la pluie et de la neige !

Le changement de temps se confirme de jour en jour. Nous sommes sur la fin de la période calme et ensoleillée. Dès demain samedi, des entrées maritimes vont se former sur l'Aude et l'Ouest de l'Hérault annonçant un changement de flux, plus humide. Ce changement de temps se confirmera dimanche avec un ciel nuageux et peut-être quelques averses plutôt sur l'Est du Languedoc et la Provence. Lundi sera encore une journée de transition. C'est surtout entre mardi et jeudi que le temps devrait plus franchement se dégrader. Explications.

Un blocage antityclonique va se constituer sur l'Atlantique. Celui-ci bloquera les dépressions venant de l'Océan. Dans cette configuration, une goutte froide va glisser de la mer de Norvège en direction de l'Espagne pour finir sa course dans le Golfe du Lion (voir animation ci-dessous). Elle va drainer de l'air plus froid en altitude qui viendra se confronter à un flux méditerranéen relativement plus doux et surtout plus humide.

Carte : Tropicaltidbits

Cette situation sera donc propice à un épisode méditerrannéen. Attention, épisode méditerranéen ne rime pas avec inondation ou catastrophe. Cet épisode illustrera parfaitement cela car si de bonnes pluies sont attendues, nous resterons loin des seuils critiques pour notre région. Si le temps perturbé ne fait pas de doute à cette échéance, le placement exact de la dépression déterminera l'intensité et la localisation de cet épisode pluvieux. Toutefois, eu égard de la moyenne des scénarios, les Pyrénées-Orientales ainsi que le Sud de l'Aude semblent particulièrement concernés. Le reste de la région (Hérault et Gard) pourront également être touchés par de bonnes pluies mais peut-être sur une moins longue durée tandis que les incertitudes sont encore plus importantes pour la Lozère.

Autre point qui semble faire l'unanimité des modèles, les cumuls de pluie les plus importants pourraient bien se faire en mer. En effet, le vent marin aurait du mal à s'installer et nous serons la plupart du temps en configuration de mistral et tramontane noirs. Les pluies parviendront tout de même à rentrer sur les terres mais la convection principale devrait s'établir au large. Autre élément lié à cette goutte froide, les précipitations pourraient tomber sous forme de neige sur les reliefs et cela, potentiellement, en grande quantité.

Carte : meteologix

Comme on peut le voir ci-dessus, il s'agit de l'accumulation de neige prévue par le modèle européen CEP d'ici vendredi prochain. Cela reste une modélisation brute à ne pas prendre au pied de la lettre. Cela illustre le potentiel neigeux de cet épisode avec par exemple 50 à 60 cm de neige sur les reliefs des Pyrénées-Orientales. Cela pourrait bien être le premier gros coup de blanc pour les Pyrénées bien que cela restre à affiner d'ici là. A la suite de ce temps perturbé, la fiabilité reste limitée mais comme nous en parlions dans notre dernier article, un flux polaire maritime pourrait se mettre en place. Attention avec ces mots que tout le monde s'empresse de diffuser, si les températures vont baisser, aucune vague de froid n'est attendue sur la France. Il pourrait bien s'agir de la première offensive hivernale de la saison mais rien d'exceptionnel en vue et surtout la fiabilité n'est pas bonne et cela peut encore évoluer plusieurs fois d'ici là.

Pour conclure, le temps calme que nous connaissons va progressivement laisser place à un temps plus perturbé la semaine prochaine avec à la clef une dégradation en Méditerranée. La prévision sera à affiner mais les cumuls de pluie pourraient être assez conséquents par endroits, de 50 à 100 mm en plusieurs jours mais sans incidence particulière. Cet épisode devrait tomber sous forme de neige sur les reliefs notamment des Pyrénées avec potentiellement une bonne couche de neige. Ce temps perturbé pourrait laisser place à un temps plus froid en fin de semaine prochaine mais nous aurons le temps d'y revenir dessus car les scénarios divergent encore.

Partager sur