Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode méditerranéen ce week-end : jusqu'à 300 mm de pluie sur l'Hérault !

On attendait la pluie avec impatience et il semblerait que le message soit passé. L'épisode de gel est passé. Malheureusement, et comme presque chaque année désormais, il a fait des dégâts dans le domaine arboricole. Les arbres fruitiers étaient déjà bien avancés avec une pleine floraison voire même à petits fruits selon les variétés et les secteurs. Cela les a rendu vulnérable au gel, surtout quand on regarde les valeurs que nous avons eu. Nous avons enchainé plusieurs nuits avec localement -3 ou -4°C sur le Gard par exemple. En dehors de notre région, la température est même descendu à -6°C en vallée-du-Rhône.

Avoir du gel début mars n'est pas exceptionnel mais la douceur hivernale favorise le réveil de la nature qui subit ensuite le retour à la réalité climatologique. Cela est donc terminé avec a mise en place d'un flux plus humide et plus doux. La douceur sera toute relative et concerne surtout les températures nocturnes car les maximales auront bien du mal à grimper en raison de nuages souvent nombreux. C'est donc une fin de semaine perturbée qui nous attend avec même un très probable épisode méditerranéen.

Carte : Tropicaltidbits

Comme schématisé sur la carte ci-dessus, les dépressions vont être nombreuses sur le proche Atlantique tandis que l'anticyclone remonte vers l'Europe du Nord. On remarque également la vague de froid qui continue de sévir sur l'Europe du Sud-Est mais qui ne nous concerne pas. Dans ce contexte, le flux marin va durablement s'installer sur la Méditerranée. Nous nous retrouverons au sein d'un conflit entre l'air frais apporté par les dépressions Océaniques et de l'air plus doux drainé par le vent marin.

C'est une situation tout à fait classique que nous retrouvons souvent en automne mais aussi à d'autres périodes durant l'année. La particularité de cet épisode est le renouvellement dépressionnaire pendant plusieurs jours ce qui implique une période durablement perturbée. En effet, nous attendons plusieurs dégradations successives qui pourront toucher parfois les mêmes secteurs et ce qui engendra des cumuls potentiellement importants.

Carte : Meteologix

Ci-dessus, il s'agit de la carte d'accumulation de pluies du modèle Européen CEP jusqu'à mercredi prochain. Ces cumuls se feront en plusieurs jours mais la situation mérite notre attention au vu des chiffres modélisés, parfois supérieurs à 300 mm. Comme on peut le remarquer, une moitié Est du Gard sera bien moins concerné. C'est surtout le département de l'Hérault qui semble en ligne de mire cet épisode à venir et ensuite dans un second temps, les départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales pourront être bien arrosés. Si les pluies débuteront dès demain jeudi, elles seront plus durables vendredi. Ce sont surtout la nuit de vendredi à samedi puis le week-end qui sont à surveiller.

Durant ce laps de temps, les pluies s'annoncent continues et potentiellement fortes. Au vu du peu d'instabilité, le risque d'orages parait marginal. Toutefois, des pluies dites convectives sont tout à fait envisageables avec de bonnes intensités horaires ou tri-horaires. L'échéance est assez proche et la fiabilité est plutôt bonne. Les doutes concernent la localisation exacte des plus forts cumuls ainsi que les cumuls eux-mêmes. Au vu des différents scénarios à notre disposition, nous surveillons cet épisode. Si la marge est importante au vu de la sécheresse actuelle, nous surveillerons tout de même de probables réactions des cours d'eau, surtout sur la moitié Ouest de l'Hérault notamment l'Orb et ses affluents. Entre dimanche et lundi, les pluies pourraient concerner aussi l'Aude et les Pyrénées-Orientales, peut-être dans une moindre mesure. Nous y reviendrons dès demain dans un article détaillé.

Partager sur