Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode méditerranéen ce week-end : à quoi s'attendre ?

Ce vendredi était très agréable et presque estival avec des températures au-dessus des moyennes de saison l'après-midi après une petite fraicheur matinale. Ce temps doux s'explique par l'arrivée d'une goutte froide depuis le Portugal qui soulève de l'air chaud à l'avant. C'est elle qui en traversant la France va nous apporter un temps bien plus instable ce week-end. En effet, un nouvel épisode méditerranéen se profile. Nous allons tenter d'analyser au mieux l'ensemble des paramètres pour vous proposer une prévision des phénomènes attendus entre samedi et dimanche, l'intensité possible des orages et leur localisation et enfin les conséquences que cela peut entraîner.

Samedi sera une journée de transition. De belles éclaircies sont encore possibles mais les passages nuageux se multiplient assez rapidement. Les premières gouttes sont attendues en soirée mais c'est surtout la nuit suivante que les orages vont s'installer. Comme souvent, il est difficile voire impossible de dire au kilomètre près où les orages vont se développer et avec quelle intensité. Cependant, certains paramètres nous permettent d'affiner la prévision.

Cartes : Météociel

Ci-dessus, la carte de gauche montre les précipitations attendues pour dimanche matin à 8h. On remarque une zone de très fortes pluies sur l'Ardèche tandis qu'elles sont plus modérées sur l'Hérault et le Gard. La carte de droite modélise le vent pour la même échéance de dimanche. On observe une méso-dépressions sur l'Ouest de l'Hérault (vent tourbillonant sur la carte) drainant un vent de Sud-Est assez fort sur le litoral des Bouches-du-Rhône (couleur jaune). Ce vent marin faiblit en arrivant sur le Gard. Dans cette configuration, les orages ont plus de probabilité de se développer là où le vent faiblit, donc sur les plaines du Gard. Pour faire simple, si le modèle prévoit plus de pluies sur l'Ardèche, nous estimons que la situation est également très sensible sur les plaines du Gard.

Au final, les pluies pourraient concerner de vastes zones entre l'Hérault, le Gard, la Lozère et l'Ardèche. Les Cévennes pourront connaitre un arrosage assez conséquent qu'il conviendra de surveiller. Toutefois, c'est surtout sur l'Est de l'Hérault, le Gard et le Sud de l'Ardèche que les orages pourront être les plus forts avec un risque de stationnarité non négligeable. Les cumuls s'annoncent hétérogènes mais nous pourrions atteindre 50 à 80 mm, localement 100 à 200 mm sous des orages peu mobiles en moins de douze heures. On ne peut exclure des cumuls supérieurs à 200 mm.

Carte : Météociel

S'il en faut beaucoup sur les reliefs cévenols pour générer des inondations, 100 à 200 mm en très peu de temps en plaines pourrait poser bien plus de problèmes, surtout s'ils tombent sur des secteurs de plaines et/ou urbanisées. La situation est particulièrement à surveiller entre la fin de nuit de samedi à dimanche ainsi qu'en début de matinée de dimanche. Le temps se calmera en milieu de journée. Des averses orageuses seront encore possibles plus localement mais sans réelle conséquence. Le risque d'inondation est jugé assez élevé au vu du risque d'orages peu mobiles. Ruissellements marqués mais nous redoutons également des crues sur les cours d'eau du Gard et du Sud de l'Ardèche.

Partager sur