Prévisions & Suivi en temps réel

Épisode cévenol et risque de crues ce dimanche : jusqu'à 300 mm en Cévennes

Un épisode cévenol d'intensité modérée est attendu entre demain dimanche et lundi matin. Si les cumuls prévus ne s'annoncent pas exceptionnels, la situation sera tout de même à surveiller en raison d'un risque de crues localement marquées - heureusement non extrêmes - notamment entre le Gard et l'Ardèche, peut-être sur une petite partie de la Lozère. Cet épisode pluvieux et faiblement orageux est lié à un vaste système dépressionnaire actuellement positionné entre l'Islande et le Royaume-Unis.

Ce système dépressionnaire va s'étirer sous la forme d'un talweg (zone de basses pressions qui s'étire en forme de "V") qui, demain dimanche, va s'étendre jusqu'au golfe de Gascogne et le nord de l'Espagne, où il adoptera une faible mobilité. Ce talweg glissera sur le bassin méditerranéen Occidental lundi en matinée, entre la Catalogne et le golfe du Lion, dédoublé d'une méso-dépression (dépression de petite dimension) heureusement mobile au large du Gard. En bref, il s'agit d'un grand classique météorologique pour notre région. 

Les premières précipitations sont attendues dès la nuit prochaine sur les Cévennes Héraultaises, Gardoises et Ardéchoises. Demain matin (dimanche) : nous assistons au renforcement très net du vent marin sur les plaines de l'Hérault et du Gard, avec des rafales de secteur sud pouvant atteindre 80 à 90 km/h durant plusieurs heures, jusqu'en cours d'après-midi. Un forçage orographique très marqué est prévu sur les Cévennes, surtout entre l'Aigoual, le sud du Mont-Lozère et le plateau Ardéchois où ces vents vont venir buter contre les montagnes, en s'élevant rapidement. L'air froid présent en altitude va favoriser une condensation très nette des nuages, qui vont alors produire des pluies copieuses dès le matin.

Bonne nouvelle : malgré des forçages très dynamiques et d'un contenu en eau précipitable importante de la masse d'air (saturation), l'instabilité atmosphérique (la fameuse MUCAPE dont nous parlons souvent dans nos articles) sera très faible. Cela va clairement limiter le risque d'orages et la probabilité de lames d'eau extrêmes. Toutefois, des pointes de 30 ou 40 mm/1h sont possibles sur l'axe précédemment cités, à plusieurs reprises, ce qui est déjà significatif. Dans un premier temps, nos plaines sont peu affectées, bien que des averses soient possibles sur les plaines du centre et de l'est de l'Hérault, ainsi que sur l'Ouest du Gard. Elles sont plus fréquentes en se rapprochant des reliefs, plus rares en bord de mer. Un résumé de ce que l'on peut attendre demain en fin de matinée avec la carte ci-dessous (fortes pluies en Cévennes, mais des miettes en plaine, d'où le terme d'épisode cévenol). 

Cette configuration persiste l'après-midi, avec des pluies rares en plaine, mais toujours modérées à fortes et persistantes en Cévennes, avec un maximum d'intensité sur les Cévennes Gardoises et Ardéchoises. Paroxysme probable dans le secteur de Génolhac / Mas de la Barque, avec des intensités de 30 ou 35 mm/h pendant plusieurs heures. En début de soirée, une convergence des vents se met en place à l'aplomb d'une anomalie dépressionnaire sur les plaines de l'Est Hérault et du Gard. L'instabilité atmosphérique est faible mais les forçages sont tels qu'une ligne pluvio-orageuse devrait se former, balayant l'ensemble des plaines de façon assez rapide.

A son passage, des lames d'eau de 30 à 40 mm/h sont possibles, très localement 50 mm/h en Cévennes où l'effet orographique vient aggraver la situation. Sur l'Est de l'Hérault, le passage est rapide. Sur les plaines du Gard, la ligne s'évacue plus lentement dans la soirée. A l'arrière, une retour d'occlusion devrait se mettre en place avec de nouvelles pluies modérées pouvant persister jusqu'à lundi matin sur le Gard, l'Ardèche et les Cévennes Gardoises. Dès lors, en 30h glissantes, des cumuls non exceptionnels mais significatifs sont à prévoir : 

Nous attendons fréquemment 120 à 160 mm en Cévennes, avec des pointes régulières à plus de 200/230 mm près de l'Aigoual et plus largement du sud Mont-Lozère (Vialas/Mas de la Barque) au plateau Ardéchois/Tanargue. Les secteurs les plus touchés se situent près de Génolhac (légèrement au nord) ainsi que du côté de la Croix de Bauzon/La Souche (Ardèche) où 250 à 300 mm sont prévus, très localement 320 mm. Du côté de Génolhac / Mas de la Barque, il pourrait tomber 150 mm en 4h environ (facteur légèrement aggravant).

En plaines, fort dégradé entre le bord de mer et l'intérieur des terres, comme en atteste la carte ci-dessus. Un doute est présent sur les plaines intérieures du Gard, où environ 50% des scénarios modélisent des cumuls de 60 à 80 mm, localement 100 mm, sur une période heureusement assez longue (cela va dépendre du positionnement de l'occlusion de lundi matin). En bref, des crues sont à prévoir sur le fleuve Hérault (ordinaires) mais un peu plus significatives sur les Gardons (tous mis en charge au même moment) avec débordements dans les points bas et habituellement exposés. Les cours d'eau Ardéchois vont eux-aussi réagir. La crue de l'Ardèche sera aussi à surveiller en raison d'apports concomitants des affluents. Nos services seront pleinement mobilisés afin de vous informer. 

Partager sur