Prévisions & Suivi en temps réel

Des nuages et quelques précipitations avant le retour du beau temps ?

L'ex dépression Méditerranéenne qui nous a concerné le week-end dernier a évolué en goutte froide qui est actuellement positionnée près du Maroc. Cette dernière va remonter sur le bassin Méditerranéen demain, en perdant encore de son dynamisme. Les intempéries sont terminées, mais le temps va rester encore assez maussade ces prochains jours. Pour demain jeudi, il va s'agir de nuages remontant de mer, pouvant laisser passer quelques éclaircies du Gard à la Lozère, mais apportant de nouvelles pluies sur l'Ouest de la région.

Matinée calme et normalement sèche. L'après-midi, de petites pluies se mettent en place près des reliefs de l'Espinouse/Montagne Noire, ainsi que sur l'Ouest de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. En bref, les précipitations sont d'abord assez rares. Elles vont devenir plus fréquentes en toute fin de journée, tout en débordant sur une bonne partie des Pyrénées-Orientales, de l'Aude et de l'Ouest Hérault. Elles sont modérées pendant quelques heures dans l'intérieur des terres, favorisant un arrosage de 10 à 20 mm par endroits. Le modèle ARPEGE simule parfaitement ces précipitations : 

Ces quelques pluies vont se maintenir sur les Pyrénées-Orientales jusqu'en matinée de vendredi, peut-être aussi en limite sur le sud et l'ouest de l'Aude. Ailleurs, le temps s'assèche. Vendredi, la dépression continue de perdre en dynamisme mais tournoie sur elle-même en Méditerranée. En bref, les nuages continuent de remonter de mer sur toute la région, donnant un ressenti nuageux. Plus encore, nous attendons quelques retours d'Est pluvieux. Ils sont intermittents et peu structurés sur le Languedoc mais apportent encore un arrosage sur le Roussillon.

Les cumuls sont modestes, sans aucun risque de crue. Pour le week-end, les prévisions sont plus incertaines. Le flux marin devrait progressivement se dynamiser, avec un nouveau risque de dégradation. Toutefois, les modèles ne sont pas encore calés sur cette perturbation. La moyenne des scénarios va en faveur de pluies concentrées près des Cévennes et pouvant assez facilement déborder sur les plaines de l'Hérault. En limite de ces secteurs, la probabilité d'arrosage est plus incertaine. Ci-dessous, voici ce que voit ARPEGE : 

Les derniers scénarios étant moins dynamiques que les jours précédents, nous misons sur une dégradation de faible intensité en général, avec une possibilité d'extension vers les basses plaines de l'Aude et des Pyrénées-Orientales.  De toute façon, les nuages vont se faire nombreux... Donc le ressenti demeurera maussade jusqu'en fin de semaine au moins.

Pour la semaine prochaine, les scénarios évoluent vers une accentuation des conditions anticycloniques. Cela irait dans le sens d'un temps progressivement plus ensoleillé avec des nuits plus fraîches mais des journées très douces. 

Partager sur