Prévisions & Suivi en temps réel

Canicule intense et durable : plus de 40°C attendus sur l'arc Méditerranéen !

Une goutte froide circule actuellement 500 km au large du Portugal. Elle est isolée au milieu d'un bloc anticyclonique qui s'étire des Açores à l'Afrique et de la Méditerranée à toute l'Europe de l'Ouest. Une configuration que l'on nomme "pompe à chaleur" en météorologie : un vrai cas d'école. Inutile de vous dire que la canicule est confirmée. Elle s'annonce intense sur quasiment toute la France. Les régions Méditerranéennes ne seront peut-être pas les plus touchées concernant l'intensité, mais c'est ici que la canicule s'annonce la plus durable. Aussi, les records mensuels absolus (de juillet) sont menacés. On fait le point.

Au cours des jours à venir, la petite goutte froide évoquée précédemment va tournoyer sur elle-même, avant de se diriger vers le golfe de Gascogne en début de semaine prochaine. Elle continue de soulever un flux de sud qui nous provient de l'Afrique Saharienne et qui gagne l'Espagne, la France puis prochainement le Benelux. L'air associé est remarquablement chaud, puisque les températures à 850 hPa vont s'approcher des 28°C par endroits. En bref, les 40°C seront atteints au sol sur de nombreux départements entre la fin de semaine actuelle et lundi/mardi prochain. Passons aux cartes : 

La hausse des températures se fait sentir dès demain jeudi. Quelques nuages bas se forment en début de matinée sur les plaines littorales, mais le soleil brille dans l'intérieur des terres. Ces nuages se dissipent, puis le soleil est généralisé. Les brises marines dominent surtout l'après-midi, avec des rafales de 30 km/h. Cela suffit à tempérer les littoraux, où les maximales atteignent 26/28°C seulement. Dans l'intérieur des terres, la hausse est marquée. C'est sur l'Aude qu'il fait le plus chaud, car un filet de tramontane s'installe dans les terres. Nous attendons 38/40°C des Corbières intérieures au Lauragais, dont Carcassonne !

Nous aurons sinon fréquemment 35/36°C dans l'intérieur des Pyrénées-Orientales, 36/37°C dans l'intérieur de l'Hérault et 37/38°C sur le Gard, localement 39°C en limite de l'Ardèche et de la Drôme. Notez aussi 35°C à Mende. Pour vendredi, le chalumeau s'intensifie. Reprise du mistral et de la tramontane sur 80% de la région (hors littoraux du Languedoc l'après-midi, exposés aux brises marines). Effet de foehn, avec air réchauffé et surtout très asséché ! Les maximales vont atteindre très fréquemment 38/39°C en plaine et assez régulièrement 40°C. Des pointes à 41°C sont prévues par endroits sur l'Aude, l'Hérault et le Gard. Des records mensuels vont donc tomber (Nîmes au moins, surement Montpellier également). Ces records de juillet sont les suivants : 37.5°C à Montpellier (1990), 38.5°C à Béziers (2003), 38.8°C à Nîmes (2006), 40.5°C à Perpignan (1982).

Samedi, on continue dans la lancée ! Soleil du matin jusqu'au soir avec en prime des nuits tropicales. Nous allons rester largement au-dessus des 20°C avec près de 23/25°C au lever du jour dans les zones ventées. L'après-midi, les 38/40°C seront généralisés dans les terres avec localement de nouvelles pointes à 41°C. Il s'agira ainsi de la deuxième journée consécutive avec des maximales > 40°C ce qui est très rare, y compris dans notre région. Dimanche, le mistral et la tramontane vont reculer au profit des brises marines l'après-midi. Toutefois, nouvelle convergence des vents dans l'intérieur des terres.

En bref, les 40°C sont probables dans l'intérieur de l'Aude et du Gard, pour le troisième jour consécutif. Nuits très chaudes, avec jusqu'à 25/26°C en agglomération au plus bas de la nuit. La semaine prochaine sera marquée par la poursuite du blocage anticyclonique, avec conséquemment la poursuite de la canicule tout au long de la semaine. Il restera à voir jusqu'où iront les maximales... Après un retrait à 37/38°C dans les terres, les scénarios modélisent à nouveau plus de 40°C en fin de semaine suivante. Nous y reviendrons d'ici là. 

Partager sur