Prévisions & Suivi en temps réel

Baisse des températures de l'air et de la mer : a-t-on encore un risque d'épisodes pluvieux ?

Un net changement de temps s'est mis en place ce week-end et pour entamer cette seconde partie de septembre. Alors que le début du mois était dominé par la chaleur et un flux marin lourd et humide, nous avons basculé au Nord/Nord-Ouest. Mistral et tramontane soufflent fortement sur la région. Cette bascule du vent est liée à l'enfoncement d'une dépression sur l'Europe centrale drainant de l'air froid. Les premiers flocons ont fait leur apparitions en moyenne montagne dans les Alpes. Rien d'exceptionnel mais cela démontre la baisse des températures qui s'est opérée.

Cela se traduit donc par un épisode de mistral et de tramontane sur notre région. Si les températures sont en baisse, la mer va également subir une nette baisse avec ce vent de terre puissant (voir carte ci-dessous). Si cet été, certains craignaient de violents épisodes pluvieux avec une mer chaude, pouvons-nous dire que nous sommes tranquilles avec une mer rafraîchie ?

Carte : Météociel

Nous avions déjà démontré qu'une mer chaude ne suffisait pas à générer des épisodes pluvieux. La réponse est donc la même avec une mer plus fraîche. Cela ne nous protège pas d'épisodes pluvieux potentiellement violents. Dans un sens comme dans l'autre, la température de la mer est un élément potentiellement aggravant mais en aucun cas, déterminant.

Il est plutôt logique d'avoir une mer plus ou moins chaude lors d'épisodes pluvieux car ces épisodes nécessitent un flux marin synonyme de douceur. En bref, les températures de l'air et de la mer s'annoncent en baisse ces prochains jours. Cette baisse est très relative. D'une situation anormalement chaude, nous allons tout simplement nous rapprocher d'une situation plus normale. Concernant la fin du mois, le signal de pluie autour de la Méditerranée se confirme.

Carte : Tropicaltidbits

Nous commençons à voir cette probabilité de pluie sur certains modèles à moyen terme comme ce matin sur le modèle Américain GFS pour le week-end prochain soit une échéance de 7-8 jours. D'autres scénarios sont plus secs, d'autres sont pluvieux plus tardivement. C'est tout à fait normal d'avoir d'importantes différences à cette échéance. Nous préférons rester encore sur une tendance globale (voire carte ci-dessus).

Alors que les hautes pressions sont actuellement sur l'Atlantique, le temps pourrait redevenir plus dépressionnaire d'ici une semaine et les basses pressions pourraient gagner du terrain vers l'Espagne avec à la clef des remontées pluvieuses voire orageuses sur notre région. Il n'est pas encore question d'annoncer un secteur précis ni une intensité. Avant tout, il conviendra de confirmer ce signal pluvieux pour la dernière semaine de septembre mais une chose est sur, le contexte global (position des dépressions, flux de basses couches, cisaillement, instabilité, etc.) sera bien plus important que la température de la mer.

Partager sur