Prévisions & Suivi en temps réel

Baisse des températures avant le retour des fortes chaleurs ?

Ce dimanche marque la fin de la période caniculaire. La nuit prochaine s'annonce encore très douce. En effet, après les fortes chaleurs de la journée, la tramontane puis le mistral dans un second temps se lèvent. Si le vent s'accompagnera d'une baisse des températures ces prochains jours, il aura pour effet de limiter la baisse des températures dans la nuit. Ainsi, nous attendons encore 30°C en début de nuit tandis que les minimales s'échelonneront de 20 à 25°C ce lundi matin. Comme annoncé, mistral et tramontane vont souffler ces prochains jours, parfois fortement.

Une dépression va circuler de l'Écosse vers le Danemark. Si elle ne nous concernera pas directement, elle va entrainer un flux de Nord-Ouest bien plus frais sur notre pays. C'est une baisse d'environ 5 à 7°C qui est attendu. Étant donné que nous partons de très haut, nous allons finalement retrouver des valeurs plus proches des moyennes saisonnières.

Carte : Tropicaltidbits

Les températures seront hétérogènes sur la région avec des maximales qui peineront à atteindre 28 ou 29°C sur les secteurs les plus ventés tandis que nous pourront approcher les 33°C entre l'Est de l'Hérault et l'Ouest du Gard là où le vent sera plus faible. Côté ciel, le vent va assécher la masse d'air. Cela nous annonce plusieurs journées parfaitement ensoleillées avec une belle visibilité. Cette période ventée pourrait prendre fin à partir de jeudi. La fin de semaine sera une période de transition vers un possible nouveau changement de temps entre le week-end et la semaine suivante.

C'est encore assez loin et incertain mais les centres d'actions vont évoluer d'ici le 23 août. En effet, les modèles à moyen terme sont sans appel et projettent un régime de dorsale anticyclonique du 15 au 23 août avant une évolution probable en blocage anticyclonique. Explications.

Cartes : Tropicaltidbits

Il est très probable qu'une puissante dorsale antiyclonique s'élève d'ici le 23 août pour ensuite aller s'isoler en haute latitude. C'est sur la localisation de cette dorsale que les incertitudes sont présentes et c'est cela qui fera toute la différence. Ci-dessus, nous avons les deux modèles de prévisions GFS (à gauche) et CEP (à droite) pour la même date (lundi 23 août). A gauche, la dorsale s'élève sur la France et soulève de l'air très chaud tandis qu'elle fait basculer de l'air plus frais sur l'Europe de l'Est. Dans ces conditons, de très fortes chaleurs concernent toute la France. Sur la carte de droite, c'est un tout autre scénario qui se dessine.

En effet, la dorsale s'élève sur l'Atlantique et fait ainsi basculer l'air plus frais sur notre pays. Dans ce schéma mistral et tramontane seraient de retour avec des températures globalement de saison, potentiellement plus frais sur le reste de la France. Mais alors qui a tort et qui a raison ? Difficile de l'affirmer encore mais est assez probable qu'une entre-deux se dessine d'ici là avec des températures ponctuellement au-dessus des moyennes mais un vent qui limitera cette hausse. Ce qui semble similaire aux deux scénarios, c'est la poursuite d'un temps sec sur la région.

Partager sur