Prévisions & Suivi en temps réel

Accentuation des gelées ces prochains jours !

Si le mois de mars lance le début du printemps météorologique, il réserve parfois des surprises nous montrant que l'hiver n'a pas dit son dernier mot. En effet, le vortex polaire est généralement bien constitué tout au long de l'hiver. En fin de saison et donc généralement durant le mois de mars, le vortex se morcèle et cela favorise la monté de hautes pressions plus haut en latitude et donc de possibles changements de temps avec des bacules de flux. Ce n'est pas une généralité et il arrive parfois que cela ne fonctionne pas mais c'est une des raisons pour laquelle de brusques coups de froid restent possibles en fin d'hiver.

Ce week-end et le début de semaine prochaine, en marge d'air très froid voire glacial sur la moitié Est de l'Europe, nous serons placé dans un flux d'Est continental à tendance anticyclonique dans un premier temps puis progressivement plus dépressionnaire. Explications.

Carte : Tropicaltidbits

Qui dit flux continental, dit flux assez sec. Nous pourrions toutefois avoir plus de passages nuageux sur l'Ouest de la région et notamment sur le Roussillon tandis que le ciel sera plus ensoleillé entre l'Est de l'Hérault, le Gard et la Lozère. Mistral et tramontane pourront souffler encore ce dimanche mais ils perdront du terrain et en intensité annonçant la mise en place du vent marin dès lundi.

Dans ce contexte, nous attendons une multiplication des gelées matinales dès demain et surtout en début de semaine prochaine. Ces gelées blanches pourront s'accentuer avec l'arrivée d'air froid en altitude. Comme toujours, il y aura des disparités selon les secteurs où il y aura des nuages ou alors du vent. Les deux nuits les plus fraiches seront celles de dimanche à lundi et de lundi à mardi surtout sur le Languedoc.

Cartes : Météociel

Si les températures pourront rester positives entre Aude et Pyrénées-Orientales là où des entrées maritimes sont attendues, les gelées seront plus nombreuses entre Hérault et Gard et plus généralement en Lozère. Nous pourrions approcher les -2 à -3°C dans les plaines intérieures de ces secteurs. Cela n'est pas exceptionnel mais c'est à surveiller avec grande attention pour l'arboriculture car les arbres sont déjà bien en fleurs et certains sont même à des stades plus avancés et donc encore plus vulnérables au gel.

Ces gelées ne devraient heureusement pas tarder car l'activité dépressionnaire pourrait se renforcer sur l'Atlantique générant un flux marin plus prononcé avec à la clef des nuages marins et potentiellement de la pluie/neige (selon l'altitude et le scénario retenu, nous y reviendrons prochainement) dès mercredi et durant la semaine prochaine. Dans ces conditions, les températures devraient s'orienter à la hausse.

Partager sur