Prévisions & Suivi en temps réel

A quoi s'attendre pour la fin de l'hiver et le début de printemps ?

Une perturbation a réussi à se glisser au milieu d'un blocage anticyclonique indéboulonnable depuis fin décembre, si bien que les départements situés sur l'Est du Languedoc ont connu de bonnes pluies ce lundi en matinée. Il en fallait de l'eau, après plus de six semaines consécutives sans pluie. Mais à quoi faut-il s'attendre pour la suite du programme ? La fin de l'hiver nous réserve-elle des surprises ? Voici nos dernières tendances à ce sujet. Tout d'abord, intéressons-nous à la semaine qui arrive.

Après résorption de l'actuel système dépressionnaire qui glisse vers l'Italie, ce sont à nouveau les hautes pressions anticycloniques qui vont marquer leur retour par l'Ouest dès cette semaine ! En bref, un retour de l'anticyclone, associé à un flux d'Ouest peu dynamique : tout semble réuni pour des conditions presque "printanières" avec un ensoleillement de plus en plus généreux au fil des jours et surtout une hausse flagrante des températures en fin de semaine. 

C'est entre le jeudi 17/02 et le samedi 19/02 qu'il va faire le plus doux, avec probablement 18 à 20°C sur les plaines Méditerranéennes, localement 21°C. On note également, en lien avec la mise en place d'un vent modéré, la probabilité de nuits très douces avec des minimales voisines de 10°C en plaine. En bref, il faut s'attendre à un franc réveil de la végétation. Les températures vont rester assez douces jusqu'au 21/22 février au moins, bien qu'en légère baisse. Concernant la dernière décade de Février.... voici les projections du modèle CFS (cartes ci-dessous) :

Selon les projections à long terme, nous nous dirigeons vers une reprise du blocage anticyclonique pour la fin février. Ce scénario, qui a de bonnes probabilités de se confirmer, apportera un temps plutôt sec, ensoleillé et généralement doux. Il faudra surveiller, en cas de nuit déventée, un risque de faibles gelées jusqu'en plaine (possible mais incertain retour des inversions thermiques). 

Concernant la première moitié de mars, il faut rester prudent en raison d'une échéance lointaine. Toutefois, qu'il s'agisse du modèle saisonnier CFS ou de CEP, il semble que l'on se dirige vers la poursuite des conditions anticycloniques. Le dôme anticyclonique pourrait toutefois remonter vers de plus hautes latitudes (scénario CFS) induisant un possible flux faiblement continental sur l'Europe. Un scénario favorisant un temps sec, toujours bien ensoleillé dans l'ensemble avec des journées très douces mais des nuits fraîches.

En conclusion, la fin de l'hiver ne semble pas très engageante pour les hivernophiles ! Une projection à prendre avec précaution car nous savons que le vortex polaire - actuellement très concentré - a tendance à se déstructurer courant mars ce qui peut apporter de brefs assauts hivernaux. A suivre... 

 

Partager sur