Prévisions & Suivi en temps réel

Votre tendance météo pour Noël : au balcon ou au tison ?

Tout est dans le titre : à quel temps doit-on s'attendre à Noël sur la France ? S'agira t'il d'un Noël au balcon ou au tison ? Il faut dire que les derniers Noël ont été relativement doux, parfois très doux, si ce n'est l'année dernière où de petites gelées avaient été observées. Pour l'année à venir, voici notre première tendance. Pour la fin de semaine et le week-end à venir, les températures s'annoncent hivernales sur la France, avec parfois de bonnes gelées qui vont aussi affecter l'arc Méditerranéen.

La semaine prochaine, l'air froid sera chassé par la reprise d'un flux d'Ouest peu dynamique. Ce dernier va apporter un relatif redoux, avec des températures repassant légèrement au-dessus des normes saisonnières. Dès le 20 décembre, l'ensemble des modèles numériques de prévision s'accordent pour la mise en place d'un régime ondulant sur tout l'hémisphère Nord. Ci-dessous, vous pouvez observer les "vagues" entre les dorsales anticycloniques et les basses-pressions.

Le régime d'ondulations est connu pour favoriser l'alternance d'un temps frais et perturbé avec un temps plus doux et lumineux. L'enchaînement se fait souvent d'une journée à l'autre, au gré des perturbations qui circulent les unes après les autres. Ainsi, vers le 20 décembre, il faut s'attendre à une baisse relative des températures avec probablement des pluies en plaine et des chutes de neige en montagne. A confirmer tout de même, en fonction du positionnement exact des creux dépressionnaires.

Pour Noël, plusieurs scénarios sont bien évidemment possibles. Nous avons souhaité vous parler de GFS (carte ci-dessous) qui insiste lourdement quant à la mise en place d'une dorsale anticyclonique s'élevant de l'Atlantique vers l'Islande ou la mer de Norvège. Nous ne parlerions pas de blocage, car cette dorsale s'écraserait assez rapidement, mais ce contexte pourrait favoriser la mise en place d'un flux de Nord-Est pour Noël sur le pays, durant 2 ou 3 jours.  

Si ce scénario se précise, les températures accuseront une nette baisse et Noël se déroulera au tison, avec des gelées quasiment généralisées à tout le pays. Concernant le risque de neige, il est trop tôt pour se prononcer, mais des chutes de neige ne seraient pas exclues sur la façade Est du pays. Tout dépendra des éventuels creusements dépressionnaires non cernés à cette échéance.

Il est toutefois important d'évoquer que le modèle GFS n'est pas le seul scénario envisageable. D'autres modèles voient la dorsale précédemment évoquer se redresser plutôt sur la France, induisant un temps très calme, avec des inversions thermiques. Les nuits seraient froides en plaine, alors que les après-midi seraient très douces. Ci-dessous, voici le scénario le plus "extrémiste" à ce sujet, à savoir CFS qui voit une anomalie de hautes pressions sur notre région. Puisque nous devons nous positionner sur ce sujet, nous estimons qu'il y a une probabilité de 40% d'avoir un Noël assez froid à froid, 35% qu'il soit "dans les normes de saison" et seulement 25% qu'il soit doux à très doux comme le voit le modèle CFS. Ceci sera très prochainement affiné

Les deux premières cartes sont issues de meteociel.fr. La troisième carte provient du site Tropical Tibits. 

Partager sur