Prévisions & Suivi en temps réel

Vers une semaine instable avec des averses, pluies et orages !

Nous venons de connaître un nouveau et énième week-end de beau temps, en raison des conditions anticycloniques qui se maintiennent. Il semble que l'on se dirige vers un changement de temps pour la semaine prochaine et début septembre, avec ENFIN on l'espère le retour des pluies et des orages. Ces derniers pourront d'ailleurs se montrer assez forts en fonction d'où se place la dépression, car l'instabilité atmosphérique est très élevée cette année en raison d'une mer Méditerranée chaude.

Pour rappel, la température de l'eau de mer n'est pas un facteur déclenchant mais constitue un facteur aggravant. En bref, l'eau peut être très chaude : s'il n'y a pas de forçage atmosphérique, il ne se passe rien. Par contre, lorsqu'on a une mer chaude et une dépression bien positionnée, il faut redouter de gros orages. Le premier potentiel pluvio-orageux est attendu dans la nuit de lundi à mardi ainsi que pour mardi en journée. Synoptiquement, les changements sont d'abord discrets. Nous aurons en ce début de semaine la mise en place d'un talweg de surface peu dynamique sur l'Atlantique. C'est lui qui va faire office de forçage. 

Ce lundi matin, des nuages bas vont se former sur les plaines littorales, alors que le soleil brille généreusement dans l'intérieur des terres. Ces nuages bas se dissipent, puis le soleil brille momentanément de partout. Il est déjà voilé de fins nuages élevés. Le voile nuageux s'épaissit l'après-midi par l'Ouest, notamment sur l'Aude. On attends des averses orageuses en fin de journée sur le nord de l'Aude qui peuvent déborder le soir vers l'Espinouse. Les basses plaines semblent alors épargnées. En deuxième partie de nuit, le temps se destabilise sur l'Est du Languedoc.

Des orages éclatent en Lozère, et quelques averses se forment entre l'Est de l'Hérault et le Gard, notamment sur les basses plaines. Attention, car en fin de nuit, nous pourrions assister à la formation de forts orages en basse vallée du Rhône, au sein d'une masse d'air très instable (valeurs de MUCAPE parfois supérieures à 2500 J/kg). La zone la plus exposée se situe entre Montpellier / Lunel / Nîmes / Arles / la Crau pour vous situer, mais il est difficile d'être précis. Certains scénarios sont moins dynamiques et ne voient pas les orages se développer avec vigueur. A noter : ce risque orageux va se maintenir mardi sur l'extrême Est de l'Hérault et les plaines du Gard. 

Dans le cas où les orages parviennent à se former - sur les secteurs précités - nous pourrions avoir des cumuls conséquents en peu de temps : jusqu'à 50 mm/1h et 100 mm/3h. De la grêle et d'intenses rafales de vent (peut-être même des phénomènes tourbillonnaires) seraient alors possibles, surtout près des étangs et du bord de mer. A surveiller ! Une accalmie est ensuite attendue entre mercredi et jeudi avant le reprise d'un temps instable pour la fin de semaine.

Cette fois, les mécanismes mis en jeu sont plus conséquents avec une dépression de grande envergure sur le proche Atlantique. Un épisode méditerranéen plus étendu est envisagé mais nous y reviendrons prochainement.

Partager sur