Prévisions & Suivi en temps réel

Vers une période plus agitée avec de la pluie, des orages et de la neige en altitude !

Ce mardi, les conditions ensoleillées se sont maintenues toute la journée sur le Languedoc et le Roussillon. Il a même fait assez doux, avec des maximales progressant de partout entre 22 et 25°C. Le beau temps va se maintenir entre mercredi et jeudi, malgré l'arrivée d'un voile nuageux par l'Ouest jeudi après-midi. En fin de semaine, une dégradation assez durable se confirme.

En effet, un vaste système dépressionnaire va glisser de l'Atlantique vers le golfe de Gascogne, avant de prolonger son influence vers le bassin Méditerranéen. Plusieurs méso-dépressions (taille voisine ou inférieure à 50 km2) vont se développer entre vendredi et dimanche, sans jamais adopter véritablement de fort dynamisme. Toutefois, la présence d'air frais/froid en altitude surplombant des basses-couches plus douces ainsi que la présence du vent marin seront favorables au retour de la pluie, parfois d'orages et de chutes de neige sur les Pyrénées. Les détails ci-dessous.

La période perturbée devrait s'étirer entre vendredi et dimanche, avec plusieurs passages pluvieux entrecoupés d'accalmies. Il est à cette heure difficile de dire à quels moments vont s'enchainer précisément les perturbations. Concernant vendredi, les pluies pourraient débuter par les Pyrénées-Orientales et l'Aude, où elles seraient assez modérées. Quelques averses finiraient par remonter d'ici le soir entre l'Hérault, le Gard et la Lozère, en étant plus disparates.

Samedi pourrait être la journée la "plus agitée" avec des pluies probablement plus généralisées sur le bassin Méditerranéen. La masse d'air ne devrait pas présenter de forte instabilité atmosphérique, limitant le risque orageux sans totalement l'exclure. Il s'agirait ainsi de pluies "de fin d'hiver" très bénéfiques pour la nature. A noter par ailleurs le probable retour de la neige en bonnes quantités sur les Pyrénées, a-dessus de 1600 à 1800 m selon les secteurs (à préciser ultérieurement).

Pour la journée de dimanche, les principaux modèles voient le système dépressionnaire se résorber lentement au-dessus de la Méditerranée. Dès lors, les passages nuageux seraient encore bien nombreux et souvent porteurs d'averses. Tout comme la veille, l'absence d'une forte instabilité atmosphérique limitera le risque orageux et conséquemment le risque de grêle, ce qui est une bonne nouvelle pour les agriculteurs.

Toutefois, par accumulations, un bon arrosage est probable en 72h sur une bonne partie de la région. Le système dépressionnaire mettra plusieurs jours à se résorber, ne permettant pas au soleil de s'imposer avant le milieu de semaine prochaine. Concernant les températures, elles resteront assez fraîches pour une mi/fin mai. En bref, le potentiel de perturbation gagne en fiabilité ce mardi, sans qu'il soit possible de prévoir précisément les cumuls

Partager sur