Prévisions & Suivi en temps réel

Vers une fin août chaude avant l'éventuel retour des orages début septembre !

Nous venons de passer deux journées consécutives sous les normes de saison. Aujourd'hui, les températures ont entamé une nouvelle hausse. Cette dernière va nettement se confirmer les jours prochains. En effet, nous allons passer sous l'influence de conditions anticycloniques se généralisant à quasiment toute la France entre cette fin de semaine et la semaine prochaine.

Le mois d'août va conséquemment se terminer avec des températures se situant bien au-dessus des moyennes saisonnières. Il devrait s'agir des dernières très fortes chaleurs, avant l'arrivée progressive dans l'automne. Pour rappel - bien que nous l'évoquerons davantage en fin d'article - le mois de septembre pourrait débuter avec le retour de la pluie et des orages. 

Dès demain jeudi, les maximales vont progresser entre 30 et 32°C environ en plaine, localement 33 à 34°C sur l'Est Hérault et l'Ouest du Gard. Vendredi, nous conserverons des températures du même ordre de grandeur, avec la barre des 33 ou 34°C quasiment généralisée sur l'Hérault et le Gard. Sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales, des maximales de 30 à 31°C sont probables, rarement 32°C.

Samedi, prévisions similaires des Pyrénées-Orientales à l'Hérault : 30°C en bord de mer, mais 31 à 33°C dans l'intérieur des terres. Sur le Gard, les thermomètres sous abri normalisés franchiront le plus souvent les 33 à 35°C dans l'intérieur des terres. De telles valeurs se situent généralement 2 à 4°C au-dessus des moyennes saisonnières. Rien d'exceptionnel en soit, mais une fin d'été estivale ! 

Entre dimanche et mardi prochain, les conditions ensoleillées se maintiendront sur notre région. Les températures vont à nouveau augmenter d'un cran, avec des pointes atteignant 34 à 37°C sur l'Hérault, le Gard et la basse vallée du Rhône. Sur l'Aude et le Roussillon, les maximales resteront voisines de 31 à 34°C environ. Il est à souligner qu'avec le retour du vent de terre, les températures maximales progresseront également en bord de mer.

Pour début septembre, plusieurs modèles entrevoient le passage de dépressions sur le proche Atlantique. Un flux marin assez soutenu se mettrait alors en place, chassant l'air très chaud qui serait remplacé par de l'air très doux et plus humide. Un scénario qui laisserait redouter des orages potentiellement violents, comme nous l'évoquions prudemment dans notre article d'hier

Partager sur