Prévisions & Suivi en temps réel

Vers une canicule exceptionnelle d'ici la mi-juin ?

La situation actuelle est assez remarquable sur les régions Méditerranéennes, avec une faible pluviométrie et des températures anormalement élevées depuis plusieurs semaines. Synoptiquement, un système dépressionnaire est actuellement positionné entre l'Islande et l'Irlande. Il est bien évidemment trop loin pour nous influencer. Dans le même temps, une dorsale anticyclonique très solide s'étire de l'Afrique du Nord jusqu'au sud de la France. Elle véhicule des températures à 850 hPa voisines de 18°C.

D'ici ce week-end et probablement toute la semaine prochaine, l'anticyclone va continuer de se renforcer sur toute l'Afrique, la Méditerranée et une bonne partie de la France. Le flux de sud soulevé à cette occasion va advecter une masse d'air très chaud, puisque les températures à 850 hPa (pour rappel, il s'agit d'une altitude proche de 1500 m) vont grimper entre 20 et 24°C, peut-être plus encore localement. De nombreux indices laissent penser qu'une canicule est probable dès ce dimanche en Méditerranée, puis sur une partie plus importante de la France la semaine prochaine (régions du sud). 

 Ci-dessus, il s'agit du scénario de GFS : le plus extrémiste de tous. Le modèle CEP confirme lui-aussi des conditions anticycloniques, mais la dorsale anticyclonique progresse moins le nord et le flux s'oriente au secteur nord en basses-couches. Résultat : les fortes chaleurs se limiteraient surtout aux régions Méditerranéennes, d'une intensité moindre. Les incertitudes pour la semaine prochaine sont à affiner d'ici là, car elles détermineront l'intensité de la vague de chaleur/canicule, son extension et surtout sa durée.

En attendant, focalisons-nous sur le week-end à venir. Il sera déjà très chaud sur nos régions Méditerranéennes. En effet, la hausse va se faire sentir dès demain vendredi. Le soleil va briller toute la journée. Le mistral et la tramontane restent très sensibles dans leurs couloirs, avec des rafales de 60/70 sur l'Aude et jusqu'à 80 km/h sur la vallée du Rhône. L'après-midi, le vent est "plus faible" sur l'Hérault avec quelques brises sur les plaines littorales. Quant aux températures, les maximales vont atteindre 30°C dans les zones très ventées mais jusqu'à 33/34°C sur les plaines de l'Hérault où le vent sera plus modeste : 

Samedi, les conditions ensoleillées vont se maintenir sur toute la région. Le mistral persiste sur le Gard et la vallée du Rhône, avec des rafales de 30 à 50 km/h. La tramontane atteindre encore 30/35 km/h près de l'Aude ainsi que sur le nord des Pyrénées-Orientales. Ailleurs, ce sont les brises marines qui s'installent avec des rafales de 20/30 km/h l'après-midi. Nous allons assister à la mise en place de convergences des vents dans les basses-couches de l'atmosphère, favorisant des températures maximales en nette hausse.

Dimanche, grand soleil le matin puis quelques nuages élevés circulent l'après-midi. Les brises marines se généralisent, repoussant les plus fortes chaleurs dans l'intérieur des terres. Sur ces deux journées, voici les températures maximales prévues par le modèle ARPEGE : 

Partager sur