Prévisions & Suivi en temps réel

Vers une baisse sensible des températures sur la France d'ici le 10 janvier

En cette fin de semaine, alors que nous nous situons sous l'anticyclone bien en bordure de la vague de froid qui affecte l'Europe, les températures sont généralement bien hivernales sur la France et notre région, le Languedoc-Roussillon. De fortes gelées ont été observées ce matin sur le Sud-Ouest et le Massif-Central, ainsi que plus localement dans l'intérieur de l'Hérault et sur la Lozère. Sous l'effet d'un vent omniprésent, le ressenti est très froid en vallée du Rhône ainsi que des Corbières à la plaine du Roussillon.

Ce type de temps va globalement se maintenir jusqu'en milieu de semaine prochaine. Nous nous situerons alors au carrefour de deux influences très tranchées. A l'Ouest, l'anticyclone qui commencera à se décaler progressivement vers l'Atlantique. A l'Est, les basses pressions continentales associées à des températures franchement hivernales. Entre les deux, sur notre région, un temps assez bien ensoleillé en plaine et bord de mer, à peine plus nuageux sur les reliefs, ainsi qu'une grande fraîcheur avec du vent persistant.  

Entre le 8 et le 9 janvier, une dorsale anticyclonique parfaitement dessinée devrait s'étirer approximativement des Açores à l'Islande. Nous ne pourrons pas parler de blocage anticyclonique, bien que l'on s'en approchera temporairement. Dans le même temps, une anomalie froide va se décrocher de la circulation générale aux haute latitudes. Elle va plonger prioritairement sur l'Allemagne, en flux de nord.

Tout comme nous le vivons actuellement, la France sera alors au carrefour des deux influences précédemment décrites. A la différence toutefois que l'anomalie qui va plonger sur l'Allemagne sera beaucoup plus imposante que la précédente et plus proche d'environ 1000 km par rapport à celle qui vient de traverser l'Europe. Par ailleurs - mais nous le décrirons en fin d'article - une possible continentalisation du flux est possible vers le 10 Janvier. Dans tous les cas, une baisse sensible des températures va s'amorcer.

Ce vendredi, il y a une certaine unanimité des modèles à voir le drain froid plonger sur l'arc Méditerranéen, en flux de Nord-Est très dynamique. Sur l'Ouest de la France, l'anticyclone resterait bien présent. Cette situation est assez classique en hiver et donne souvent d'abondantes chutes de neige sur l'Italie, ainsi que plus localement des averses de neige sur la Corse et la côte d'Azur. Ces deux zones seront à surveiller. Un débordement plus à l'Ouest n'est pas totalement écarté. A affiner prochainement.

Concernant le Languedoc-Roussillon, le mistral et la tramontane pourraient se déchainer au milieu d'un ciel demeurant assez dégagé. Les températures seraient par contre en forte baisse, avec de fortes gelées à l'abri du vent et des maximales < 5°C dans les zones ventées. Pour les reliefs des Pyrénées et du Massif-Central, retour de quelques flocons, mais en faible quantité… La suite du programme pourrait être plus dynamique, avec une transition temporaire en flux de Nord ou même Nord-Ouest d'ici la mi-janvier. Il s'agirait alors de la délivrance (encore très incertaine) pour les reliefs. A suivre, car comme nous le disions hier, les modèles évoluent très rapidement en ce moment.


Partager sur