Prévisions & Suivi en temps réel

Vers une baisse des températures ?

Nous venons de connaître une nouvelle journée ensoleillée et très douce pour la saison. Demain jeudi, les nuages seront temporairement plus nombreux avec conséquemment des températures à peine moins douces, puis nos services vont surveiller la baisse des températures qui va s'amorcer ce week-end et qui pourrait se maintenir en cours de semaine prochaine. Notons de façon générale que les modèles déterministes et ensemblistes ont évolué en ce sens depuis près de 48h. Retrouvez ci-dessous ce que l'on peut prudemment évoquer à ce jour.

Une première descente d'air modérément froid est attendue ce week-end, comme en atteste la modélisation de GFS ci-dessous. En effet, l'anticyclone va légèrement se rétracter vers le proche Atlantique, tout en s'élevant vers la Grande-Bretagne. Dans le même temps, un décrochage dépressionnaire va s'organiser de la Scandinavie jusqu'à l'Est de la France. Il circulera très rapidement, en se décalant vers le sud de l'Europe, et laissant place au retour des hautes pressions par la suite. 

Dans un premier temps, cette descente d'air froid sera accompagnée d'un renforcement du mistral et de la tramontane (resserrement isobarique), entre vendredi et samedi matin. Le vent commencera à faiblir samedi après-midi pour progressivement cesser ou souffler faiblement entre dimanche et le début de semaine suivante. C'est précisément ce scénario qui est "à surveiller" car si les nuits sont dégagées et déventées, nous aurons un risque de gel blanc jusqu'en plaine. Un risque qui devient important à surveiller pour l'agriculture.

Nous vous rassurons, il ne s'agit pas d'une vague de froid mais simplement d'un risque de gel blanc en bas-fonds sur les fins de nuit. Les nuits de dimanche à lundi puis de lundi à mardi sont celles qui affichent le potentiel le plus significatif de gel blanc, avec possiblement jusqu'à -1 ou -2°C dans les bas-fonds jusqu'en plaine (et localement bien moins dans les zones habituellement très froides du val de Londres, du Conflent, ou encore du pays de Lussan). En journée, les maximales resteront très agréables, en raison de l'ensoleillement. 

Bien qu'en légère atténuation, ces possibles gelées blanches pourront se maintenir une bonne partie de la semaine, surtout dans l'intérieur des terres. Par la suite, à un horizon plus lointain, nous surveillerons attentivement l'évolution des modélisations qui sont à ce jour très contradictoires mais possiblement assez fraîches. Qu'il s'agisse de CEP ou de GFS, nous pourrions assister à la formation d'un anticyclone davantage centré sur l'Atlantique et pouvant favoriser un flux continental sur une partie de l'Europe.

La France sera-t-elle touchée ? Impossible de le dire à cette heure. 

Partager sur