Prévisions & Suivi en temps réel

Vers une baisse des températures sur la France pour la rentrée ?

Le blocage anticyclonique persiste sur la France en ce dernier jour de l'année. Les inversions thermiques sont nombreuses et parfois assez marquées, avec de nombreuses gelées la nuit en plaine et bas-fonds, alors que les hauteurs profitent ou subissent des températures plus douces. Ce contexte anticyclonique va se maintenir dans les prochains jours, avec de nouvelles gelées prévues jusqu'en région Méditerranéenne. Pour le week-end à venir, les scénarios divergent toujours.

Certains modèles voient une coulée froide proche de la France alors que d'autres voient cet axe froid sur l'Europe Centrale. Les explications ci-dessous. Commençons par la nuit prochaine, où nous attendons de nombreuses gelées sur le Languedoc et le Roussillon. Les thermomètres vont fréquemment descendre entre 0 et -2°C sur les plaines du Gard et de l'Hérault, parfois -3 à -5°C dans les bas-fonds de l'intérieur Gard et de l'Est Hérault, ainsi qu'en Lozère.

De petites gelées blanches sont également envisagées sur les Pyrénées-Orientales et le sud de l'Aude, avec -1°C à +1°C selon les secteurs. Le couloir entre Carcassonne et Narbonne pourrait quant à lui être à l'écart du gel en raison de la persistance d'une petite tramontane. Jeudi et vendredi, le blocage anticyclonique sera associé à un petit flux de sud, ce qui va favoriser des nuages bas nombreux sur nos départements.

Dans ce contexte, les minimales vont reprendre quelques degrés alors que les maximales vont perdre quelques degrés. On ne parlera plus de gel en plaine mais les thermomètres auront une faible amplitude et resteront bien sous les 10°C l'après-midi là où les nuages bas s'annoncent tenaces. Exemple ci-dessous avec le modèle ARPEGE pour les températures maximales attendues jeudi après-midi :

Concernant le week-end à venir, les nuages bas seront chassés par un flux de nord se dynamisant progressivement. Un doute subsiste sur l'intensité de ce flux de nord et surtout son positionnement à l'échelle de l'Europe. Sur les cartes ci-dessous, nous vous présentons à gauche le scénario modélisé par GFS puis à droite celui de CEP. Le modèle GFS continue de voir un axe froid débouler sur la France pendant 48h environ, avec des T°C à 850 hPa descendant vers -8°C sur l'Est du territoire.

Si ce scénario se vérifie, les gelées vont s'intensifier et pour la première fois depuis longtemps, nous passerons sous les normes de saison. Sur le modèle CEP, l'axe froid est toujours vu plus à l'Est, entre la Scandinavie et la Roumanie. Dans ce contexte, la baisse des températures sera nettement plus modeste et temporaire. Le scénario GFS a 60% de probabilité de se produire, 40% pour le scénario CEP. Dans le cas où l'axe froid nous concernerait, cela serait de toute façon très temporaire avec le rapide retour de l'anticyclone par la suite ! Nous misons de notre côté sur un scénario intermédiaire, avec un coup de froid banal mais un ressenti assez hivernal. 

Partager sur