Prévisions & Suivi en temps réel

Vers un risque d'orages à confirmer !

Une goutte froide circule aux hautes latitudes, entre l'Islande et la Scandinavie. L'anticyclone s'étire des Açores à la Méditerranée, en passant par l'Espagne. La France est au carrefour des deux influences, avec un marais barométrique qui penche plus en faveur de l'anticyclone. Ce marais barométrique autorise quelques orages ici ou là, comme ce fut le cas cet après-midi, mais pas de dégradation généralisée. Le contexte atmosphérique reste assez incertain pour cette fin août.

Globalement, ce sont les hauts géopotentiels qui vont se maintenir en France. Toutefois, on note la mise en place de petits talwegs dépressionnaire sur le proche Atlantique, assez mal dessinés et constitués sur les modèles. Par expérience, cela vva en faveur d'un temps demeurant assez chaud sur nos contrées Méditerranéennes, mais aussi d'un risque d'orages. Cette éventualité semble augmenter pour la toute fin de mois et début septembre : 

Concrètement, pour demain vendredi, nous aurons encore des nuages élevés en matinée puis le soleil fait son retour. De nouveaux cumulus bourgeonnent l'après-midi. Quelques averses orageuses peuvent se former essentiellement près des reliefs. En bref, l'impression de beau temps va dominer en plaine, malgré ces quelques résidus nuageux. Le mistral et la tramontane se maintiennent, à 50 km/h environ. Les températures maximales vont atteindre près de 30°C sur la plaine du Roussillon, mais jusqu'à 32/33°C sur le Languedoc, loc. 34°C sur Nîmes.

Ce week-end, le temps reste majoritairement ensoleillé en plaine et bord de mer. Samedi, des orages locaux pourraient se former sur les Cévennes et la Lozère. Le mistral et la tramontane se maintiennent en matinée, puis les brises marines s'installent. Dimanche, les brises marines persistent toute la journée. Elles sont assez faibles. Concernant les températures, elles restent au-dessus des moyennes saisonnières. Samedi, nous aurons souvent 33/35°C en plaine. Pour dimanche, les plus fortes chaleurs reculent dans l'arrière-pays, alors qu'elles baissent à 30°C sur les basses plaines. 

Une dégradation INCERTAINE pourrait intervenir entre lundi et mardi selon les derniers scénarios. En effet, un talweg dépressionnaire parviendrait à se constituer sur le proche Atlantique. Il ne serait pas très dynamique, mais cela semblerait suffisant à la mise en place de petits forçages au sein d'une masse d'air instable.

Dans ce contexte, un passage pluvio-orageux est envisageable sur notre région, à priori mobile mais assez fort. Ci-dessous, voici une projection brute du modèle GFS : 

Partager sur