Prévisions & Suivi en temps réel

Vers un possible changement de temps autour du 15 décembre !

Ces prochains jours seront placés sous la signe de la douceur. En effet, un flux d'Ouest à temporairement Sud-Ouest se met progressivement en place. Celui-ci sera favorable à un défilé de perturbations sur une grande partie du pays. Les régions méditerranéennes resteront globalement à l'écart bien que des passages nuageux finiront par déborder temporairement. Ce temps s'accompagnera de températures douces, bien au-dessus des moyennes de saison. Même si l'impression sera agréable, il est important de rappeler que ces valeurs ne seront pas normales pour un début décembre.

Le ciel sera souvent voilé. Cela limitera l'envolée des températures. Toutefois, la semaine prochaine, des pointes à 17 ou 18°C sont tout à fait envisageables. De manière localisée, la barre des 20°C ne sera pas loin. Pour rappel, la moyenne pour un début décembre est plutôt de 12°C à Nîmes ou encore 13°C à Perpignan. Nous serons donc 5 à 8°C au-dessus des moyennes de saison.

Source : Tropicaltidbits

Cela va-t-il durer ? En premier lieu oui. La majeure partie de la semaine prochaine s'annonce très douce sur notre région mais aussi d'une manière générale à l'échelle de la France. Cette douceur ne sera pas forcément synonyme de beau temps avec des passages nuageux parfois nombreux. Un début de changement est possible le week-end prochain. Nous allons revenir sur la situation à l'échelle de l'Europe pour mieux comprendre ce qu'il se passe et ce que nous sommes en droit d'attendre ces prochaines semaines avec une date clef entre le 10 et 15 décembre.

La douceur actuelle est liée à la présence d'un anticyclone entre l'Afrique et l'Espagne. Ces hautes pressions devraient progressivement migrer annonçant un possible changement de temps. Toutefois, deux grands ensembles de scénarios sont possibles à partir d'une même constatation. Explications.

Source : Météociel

Ci-dessus, nous avons deux scénarios majoritaires. Sur la carte de gauche, l'anticyclone se concentrerait sur l'Atlantique. Celui-ci agirait comme une barrière avec des dépressions bloquées. Les hautes pressions auront tendance à gagner l'Islande nous plaçant dans un flux de Nord bien froid s'accompagnant d'une chute des températures. Après avoir été bien au-dessus, nous pourrions être sous les moyennes saisonnières. Sur la carte de droite, les conséquences seraient différentes.

Nous partons du même anticyclone mais ce dernier n'arriverait pas à s'élever en barrière comme sur la carte de gauche. En effet, l'activité dépressionnaire resterait importante sur l'Atlantique et les dépressions viendraient raboter l'anticyclone le forçant à rester plus ou moins entre l'Espagne et la France. Dans cette configuration, nous alternerons températures de saison et températures très douces. Il en serait de même côté ciel où les perturbations défileront au gré du passage des dépressions.

Difficile de trancher sur tel ou tel scénario bien que nous aurions tendance à pencher pour le premier évoqué avec des températures qui entameront une baisse après le 10 décembre. Vous comprendrez que lorsque nous annonçons un temps possiblement plus froid, cela signifierait un temps plus froid que ce que nous avons habituellement à cette période de l'année. 

Partager sur