Prévisions & Suivi en temps réel

Vers un hiver exceptionnellement doux à l'échelle de l'Europe ?

Le mois de décembre se termine comme prévu lors de notre dernière tendance saisonnière sous le signe d'un blocage anticyclonique solide à nos latitudes, ce qui induit le retour d'un temps sec, de nuits assez fraîches ou froides et d'une douceur diurne. Les tendances pour la suite de l'hiver sont exceptionnellement anticycloniques et chaudes à l'échelle de l'Europe ! Il est tout de même important de rappeler qu'il s'agit de tendances saisonnières et qu'elles peuvent masquer de courtes anomalies froides. Les explications ci-dessous.

Pour le mois de janvier à venir, le modèle saisonnier CFS dont nous vous présentons la carte ci-dessous voit la poursuite du blocage anticyclonique entre l'Espagne, la France et l'Allemagne, avec une alimentation parfaitement centrée sur notre pays. Les basses pressions seraient repoussées loin au nord, entre l'Islande et la Laponie. En bref, cela traduit probablement un flux de secteur sud-ouest peu dynamique, avec des précipitations déficitaires, un ensoleillement important sur les régions Méditerranéennes alors que les brouillards seraient nombreux sur l'Ouest et le Nord de la France.  

Concernant les températures, nous devrions assister à la poursuite des inversions thermiques avec du froid la nuit en plaine et bas-fonds, une grande douceur en altitude. Les après-midis seraient par contre douces à très douces aussi bien en plaine qu'en montagne sur la France. L'Est de l'Europe pourrait connaître un mois de Janvier exceptionnellement "chaud" avec une anomalie de +5 à +6°C par rapport aux moyennes saisonnières actuelles !

Certains scénarios, très minoritaires (environ 10% de tout le panel de modélisations), entrevoient une élévation temporaire du blocage vers les hautes latitudes et le passage de petites anomalies froides continentales entre la Roumanie et la France. Si cela se produit, le ressenti sera temporairement bien hivernal mais nous gardons à l'esprit que cela est peu probable pour le moment.

Les blocages anticycloniques sont assez classiques sur nos contrées en hiver, à la différence que cette fois les hautes pressions pourraient - selon les dernières projections - se maintenir TOUT AU LONG de l'hiver 2019/2020 avec les mêmes phénomènes d'inversions thermiques (nuits fraîches en plaine, douceur diurne) et des précipitations assez rares. L'anomalie thermique simulée par CFS pour Février 2020 (voir carte ci-dessous) est à nouveau impressionnante à l'échelle de l'Europe.

Elle est d'environ +1°C sur la France, +3°C sur la Pologne et +6°C sur la Russie ! Comme souvent, nous rappellerons que les prévisions saisonnières ne sont qu'une indication à ne pas prendre au pied de la lettre et qu'un "grain de sable" peut très vite aboutir à des changements profonds dans l'atmosphère mais force est de constater que la tendance lourde de cet hiver est à la douceur et à l'anticyclone. Les quelques gelées blanches parviendront à légèrement tamponner l'excédent thermique, sans l'arrêter. Prochain point assez rapidement... dans les jours qui viennent !

Partager sur