Prévisions & Suivi en temps réel

Vers le retour des orages et de la pluie ?

Elle se fait attendre avec une grande impatience. La pluie se fait rare ces derniers temps. Bien que des orages ont pu en apporter, cela est resté très localisé. Si les pluies sont fortes sous les cellules orageuses, elles sont aussi très brèves et l'étendue des cumuls reste anecdotique face à la sécheresse qui s'installe. Outre ce manque de pluie, ce sont surtout les températures qui ont été anormalement hautes. Depuis le début du mois de mai, nous sommes au-dessus des moyennes de saison mais cela s'est encore accentué depuis une semaine avec des températures proches des records.

Si nous avons approché sans battre les records dans notre région, c'est surtout la durée de cette chaleur qui est remarquable pour une mi-mai, encore plus dans les terres qui n'étaient pas soumises aux brises marines. Prenons l'exemple de Nîmes. Depuis le 1er mai, la température minimale est de 13,4°C en moyenne soit 1,3°C au-dessus des moyennes. La maximale est de 26,3°C soit 3,3°C au-dessus des moyennes avec, pour l'instant, un pic le 18 mai avec 32,5°C soit 9 à 10°C au-dessus de la normale. A cela s'ajoute un cumul de pluie de 20 mm (que l'on doit surtout à l'orage du 8 mai) qui reste très nettement déficitaire.

Carte : Tropicaltidbits

Nous devons cette chaleur à des hautes pressions récurrentes sur l'Europe nous plaçant souvent dans un flux de Sud-Ouest. C'est ce flux lourd et instable qui a donné plusieurs salves orageuses surtout sur l'Ouest et le Nord du pays ces derniers jours. Ces prochains jours, l'anticyclone devrait perdre du terrain. Ainsi, un temps plus dépressionnaire pourrait glisser sur la France (en bleu sur le carte ci-dessus). Cette dépression s'accompagnera d'air plus frais en provenance du Nord du bassin Atlantique. Celui-ci viendra se confronter à l'air chaud bien installé sur notre pays.

C'est une situation très classique après les épisodes de chaleur. Quand de l'air plus frais arrive, cela génère des dégradations, le plus souvent, orageuses. Ce temps orageux débutera dès dimanche soir par le Sud-Ouest du pays. Il gagnera le Nord et l'Est de la France lundi. Nous concernant, un premier risque orageux est attendu lundi. Les passages nuageux s'annoncent plus nombreux mais ils laisseront passer de belles éclaircies en cours de journée. Si quelques averses peuvent circuler ci ou là, ce premier risque orageux devrait rester très localisé, notamment sur la moitié Nord du Gard.

Carte : Météociel

Ce n'est donc pas sur cette journée de lundi qu'il faudra compter pour refaire le plein d'eau. Mardi, un flux de Nord-Ouest dépressionnaire s'annonce. Cette configuration sera propice à un temps plus nuageux avec des pluies qui pourraient circuler sur la région. Ces précipitations devraient rester faibles à modérées avec des cumuls assez faibles dans l'ensemble. Pour l'instant, nous pouvons espérer 1 à 5 mm, peut-être 10 mm localement, voire 30 mm sur le Sud des Pyrénées-Orientales (reliefs).

Vous l'aurez compris, si le temps s'annonce plus instable lundi et plus perturbé mardi, les cumuls de pluie vont rester bien maigres et ne suffiront pas à retrouver des valeurs normales pour un mois de mai. Les températures vont baisser et nous pourrons retrouver enfin des valeurs de saison. La suite de la semaine est encore incertaine et cela sera à affiné d'ici là.

Partager sur