Prévisions & Suivi en temps réel

Une Toussaint pluvieuse sur l'Hérault, le Gard et la Lozère !

Nous sommes bientôt à la fin de ce mois d'octobre qui devrait se classer comme le plus CHAUD jamais observé depuis le début des relevés météorologiques - soit près de 100 ans - sur notre région. Bonne nouvelle, bien que relative car elle ne concernera pas toute la région, nous attendons un net changement de temps pour la Toussaint avec la mise en place de pluies salvatrices pour la nature sur le Languedoc, entre l'Hérault, le Gard et la Lozère. Contrairement aux épisodes précédents, il devrait s'agir d'un front généralisé, touchant aussi bien les littoraux que les plaines ou les reliefs.

Synoptiquement parlant, nous demeurons à cette heure sous l'influence d'une dorsale anticyclonique remarquablement solide pour la saison, qui s'étire de l'Afrique à l'Europe de l'Ouest, dont la France. Une dépression circule sur l'Atlantique, toutefois sans nous atteindre. Une évolution se met lentement en place. L'activité dépressionnaire va se renforcer dans les prochains jours sur l'Atlantique, repoussant les hautes pressions anticycloniques en direction de l'Italie, puis des Balkans. Ci-dessous, voici la synoptique générale prévue pour la Toussaint : 

On constate que les bas-géopotentiels dépressionnaires vont gagner une bonne partie du nord de la France. Le talweg dépressionnaire associé est assez peu profond, ce qui va nécessiter une surveillance dans les prochaines actualisations car susceptible d'impacter notre perturbation (cumuls plus ou moins significatifs). Concrètement, pour demain samedi, il pourrait s'agir de la journée la plus ensoleillée de la semaine, sauf sur l'Aude et le nord des Pyrénées-Orientales où les nuages bas pourraient demeurer assez tenaces.

Dimanche, les nuages sont nombreux le matin, puis des éclaircies se forment l'après-midi uniquement sur l'Est de la région, du Gard à la Lozère notamment. Ailleurs, les nuages sont de plus en plus présents. Durant ces deux journées, les températures restent anormalement élevées. Lundi, le changement de temps va devenir plus flagrant. Le vent marin va s'intensifier à 30 ou 40 km/h en plaine, advectant de nombreux nuages bas venus de Méditerranée. Il pleut en Cévennes, assez faiblement. Quelques gouttes peuvent aussi arroser les plaines de l'Est Hérault et de l'Ouest Gard. 

Une dégradation plus active est attendue la nuit suivante. En fin de journée/soirée, des pluies localement orageuses s'installent sur les plaines de l'Hérault et les Cévennes. Progressivement, ces pluies gagnent une bonne partie de l'Hérault, du Gard et de la Lozère. Elles sont modérées à localement soutenues et surtout bien étendues. Malheureusement, l'Aude et les Pyrénées-Orientales semblent encore en marge. L'axe pluvio-orageux se décale lentement vers l'Est dans la nuit.

Les pluies pourraient se maintenir en matinée surtout entre le Gard et l'Est de la Lozère. Durant cette période pluvieuse, nous espérons des cumuls atteignant souvent 15 à 20 mm et localement 30 à 40 mm. Certains scénarios sont encore plus arrosés, mais nous restons prudents pour le moment en raison d'un talweg dépressionnaire peu profond. A l'arrière du front, les températures vont amorcer une baisse relative. Il n'y aura pas de vague de froid, mais simplement une baisse des températures. 

Partager sur