Prévisions & Suivi en temps réel

Une semaine d'été avant un coup de froid tardif ?

Ce dimanche, les hautes pressions anticycloniques se sont installées près des régions Méditerranéennes. C'est donc le soleil qu a marqué son retour notamment sur les plaines et le bord de mer, alors que les nuages ont été plus nombreux sur nos reliefs, dont les Cévennes et la Lozère. Pour la semaine à venir, nous allons continuer de profiter de l'anticyclone, ce qui va favoriser un temps printanier/estival !

Pour demain lundi, grand bleu de partout, aussi bien en bord de mer qu'en plaines ou encore du côté de nos reliefs. Avec le flux de sud, les brises marines vont dominer avec des rafales de 30 km/h en bord de mer, 20/25 km/h dans les terres. Dans ce contexte, nous attendons des températures maximales hétérogènes : tout juste 20 ou 21°C en bord de mer, 23 à 24°C sur les plaines des PO, 24 ou 25°C sur l'Aude, 25 à 27°C de l'Ouest à l'Est Hérault, 27 à 29°C sur le Gard. En Lozère, 20 à 22°C sont possibles en vallées. 

Pour mardi, beau temps persistant dans l'ensemble avec tout de même quelques passages nuageux par moments, sous la forme d'un voile assez épais près des reliefs. Néanmoins, les températures maximales vont rester chaudes avec bien souvent 20°C en bord de mer mais 26 à 28°C dans les plaines intérieures. Pour mercredi, soleil au programme, avec quelques nuages l'après-midi près du Roussillon.

Il pourrait s'agir d'une journée estivale avec 22 à 24°C en bord de mer, mais bien souvent 27 à 29°C dans l'intérieur du Roussillon et plutôt 28 à 30°C sur le Languedoc, 30 à 31°C dans l'arrière-pays du Gard. Nos vallées lozériennes pourraient profiter de valeurs voisines de 23/24°C ! Ce beau temps devrait dominer jusqu'en fin de semaine ou week-end prochain, avant un possible coup de froid... Voir la suite ci-dessous. 

Il y a encore de nombreuses incertitudes tant l'échéance est lointaine. Toutefois, la plupart des modèles numériques de prévision voient une coulée froide affecter une partie de l'Europe à l'horizon de l'après 12 mai ! Ci-dessous, le modèle CEP simule un décrochage arctique entre la Scandinavie et la France, avec des T°C à 850 hPa passant de 13 à 16°C ce week-end à -2/-4°C...

C'est un scénario de coup de froid tardif assez brutal qui méritera d'être confirmé ultérieurement, d'autant que le déterministe GFS est moins "extrême" quant à ce coup de froid. Retenez toutefois que les températures vont assurément baisser sur le pays. 

Partager sur