Prévisions & Suivi en temps réel

Un week-end chaud avec les orages mi-septembre ?

Un nouveau point vous est proposé quant à l'épisode de fortes chaleurs attendu dans les prochains jours (1) et le potentiel d'un épisode méditerranéen (2) dont l'intensité est incertaine vers la mi-septembre. Commençons par l'épisode de chaleur qui va débuter dès ce week-end. Nous aurons un contexte météorologique général caractérisé par la présence d'une petite goutte froide sur les Açores.

Cette goutte froide va advecter une dorsale anticyclonique solide pour la saison depuis l'Afrique sub-saharienne en direction de la France. Cet anticyclone va être associé à de l'air anormalement chaud, avec par exemple 18 à 20°C à 850 hPa - l'équivalent de 1500 m en atmosphère libre -  pendant au moins 48/72h ! Voir les cartes ci-dessous : 

Concrètement, l'épisode de fortes chaleurs va débuter vendredi avec bien souvent 30 à 31°C sur les Pyrénées-Orientales, l'Aude et l'Hérault. Pour samedi, nous franchirons un nouveau cap avec 32 à 33°C sur toutes les plaines, aussi bien côté Roussillon que côté Languedoc. En bord de mer, de petites brises s'installent en début d'après-midi, limitant les maximales à 28/30°C de façon générale.

Entre dimanche et lundi, nous aurons encore des conditions ensoleillées généralisées. Mistral et tramontane vont souffler faiblement/modérément en matinée, puis les brises marines vont s'installer et dominer en après-midi. Maximales de 32 à 34°C dans les plaines intérieures, plutôt 26 à 28°C en bord de mer. Mardi, nous devrions perdre 1 ou 2°C, en lien avec l'accentuation des brises marines. 

Pour la mi-septembre, nous insistons une nouvelle fois sur un potentiel d'un épisode méditerranéen. En effet, un vaste talweg dépressionnaire va se constituer sur l'Atlantique vers le 13/14 septembre. Ceci est plutôt bien anticipé car relayé par la majorité des modèles de prévision. Par la suite, le talweg va se scinder et évoluer en cut-off = il s'agit d'une goutte froide d'altitude. C'est précisément ce cut-off qui va mériter une attention particulière !

Sur les cartes ci-dessous, issues du modèle CEP, la goutte froide va se décaler de l'Atlantique vers l'Espagne puis jusqu'au bassin Méditerranéen occidental. Ce type de circulation est typiquement favorable à de très fortes pluies orageuses entre l'Espagne et la Méditerranée. TOUTEFOIS - et nous insistons bien là-dessus - l'emplacement de la goutte froide va déterminer la localisation des épisodes pluvieux. Si cette GF est trop à l'Ouest, nous restons au sec mais si elle se positionne sur l'Espagne... le temps va fortement s'agiter. A suivre dans l'article de demain. 

Partager sur