Prévisions & Suivi en temps réel

Un pic de douceur printanière avant une baisse des températures fin février ou début mars ?

Pas de chance pour les méditerranéens : le flux de sud qui apporte une hausse des températures sur tout le territoire a pour conséquence de favoriser de nombreuses entrées maritimes sur notre région. Toutefois, la situation devrait peu à peu s'arranger... avec une période printanière suivie à nouveau d'un risque incertain de coup de froid assez tardif, entre la toute fin février et début mars. Faisons le point ci-dessous. Au cours de la semaine à venir et du week-end, c'est un flux de sud de plus en plus imposant qui va se mettre en place sur toute la France.

En effet, un axe dépressionnaire va s'étirer d'ici ce week-end entre l'Islande et le Portugal (voir carte ci-dessous) ce qui va favoriser une élévation des hautes pressions anticycloniques depuis le Maroc en direction de la France et de l'Allemagne, chassant temporairement l'air froid loin vers le nord et l'est de l'Europe. Plus encore, c'est de l'air très doux qui va affluer en basses-couches, avec des valeurs de +8 à +12°C, localement +14°C, au niveau 850 hPa d'ici ce week-end. De telles valeurs sont très élevées pour la période ! 

Anticyclone ne rime pas forcément avec SOLEIL et CHALEUR. Voici le déroulé sur notre région... Pour demain mercredi, nous aurons encore quelques nuages bas le matin surtout près du Gard mais c'est rapidement le soleil - légèrement voilé de nuages élevés - qui va s'imposer sur nos départements. Températures maximales agréables, avec des valeurs qui vont atteindre 15 à 17°C en plaine et bord de mer. Cette accalmie ensoleillée ne va pas durer. Dès jeudi, les nuages bas marins seront à nouveau nombreux, avec bruines près des Cévennes, sauf sur le sud des PO (près des Pyrénées) ainsi qu'au nord de la Lozère (Aubrac/Margeride) où nous aurons de larges éclaircies.

Pour vendredi, plus ou moins la même situation. Les nuages bas restent nombreux plus ou moins de partout, sauf peut-être sur le nord Lozère et près des Pyrénées. On aura même des bruines près des Cévennes. Entre jeudi et vendredi, températures douces avec 12/15°C en plaine mais loin des records observés en cette saison et période de l'année. Le week-end pourrait être nettement plus ensoleillé, après dissipation des nuages bas samedi dans la matinée. On devrait atteindre 18 à 20°C dimanche après-midi sur les plaines Méditerranéennes, sous réserve que les nuages bas parviennent bien à se dissiper (cela est vu par les modèles de prévision aujourd'hui, mais nous restons encore assez prudents à ce sujet).

Quant à la semaine suivante, on pourrait avoir un gros coup de douceur voire de chaleur précoce selon les régions, avant un risque de froid tardif pour les derniers jours de février mais plus certainement pour début mars. Selon les principaux modèles déterministes - à savoir CEP et GFS - la probabilité d'entrées maritimes va diminuer la semaine prochaine. Aussi, les températures devraient continuer de grimper, atteignant fréquemment 20/22°C l'après-midi sur les régions méditerranéennes, mais 22/24°C dans le sud-ouest de la France. Il faudra surveiller localement des records de douceur/chaleur (car à partir de 25°C, on parle de chaleur en météorologie !).

Scénario à suivre, notamment pour la branche arboricole, car les floraisons vont nettement s'intensifier et les modèles de prévision continuent, pour début mars, de voir une baisse des températures sur une grande partie de la France, sans parler de vague de froid pour autant. Nous surveillons attentivement ce scénario et rappelons aux agriculteurs que nous proposons des services expertisées. Vous pouvez nous contacter par mail (contact@arhya.fr) pour en savoir davantage. 

Partager sur