Prévisions & Suivi en temps réel

Un peu de douceur pour cette fin janvier avant le retour du froid ?

La douceur ne saute pas aux yeux pour l'instant. La faute a un flux d'Ouest très dynamique apportant un temps parfois maussade. La neige tombe en quantité sur les reliefs et notamment la Lozère. Cela se ressent en plaines avec au final des températures autour des moyennes de saison. Cela devrait encore durer en début de semaine avec la mise en place d'un flux de Nord-Ouest. Le ciel restera souvent nuageux sur les versants Nord des reliefs tandis que sur nos plaines et littoraux, nous alternerons périodes ensoleillées et d'autres plus nuageuses.

En deuxième partie de semaine, nous allons repasser en flux d'Ouest mais celui-ci pourrait être plus anticyclonique. Cela n'empêchera pas des passages nuageux de circuler des reliefs vers les plaines. Toutefois, par effet de foehn, nous pourrions avoir quelques journées de douceur.

Carte : Météociel

Dès mercredi, les températures devraient s'orienter à la hausse et pourraient dépasser les 15°C surtout entre Hérault, Aude et Pyrénées-Orientales. Jeudi, les températures grimperont encore d'un cran que ce soit pour les minimales mais aussi pour les maximales. Comme nous pouvons le voir sur la carte ci-dessus, nous pourrions aisément dépasser les 15°C jeudi après-midi. Des pointes de 18°C ou plus sont possibles surtout entre l'Ouest de l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales.

Nous le rappelons, cette douceur ne sera pas forcément accompagnée d'un beau soleil. Le ciel sera souvent mitigé, parfois voilé et même couvert par endroits. Le ressenti restera tout de même doux avec ces températures bien au-dessus des moyennes de saison. Ensuite, la transition entre janvier et février devrait retrouver un temps plus proche des normes avec une alternance de journées assez fraîches, parfois perturbées et d'autres plus calmes et douces. En bref, rien d'exceptionnel. Ce n'est qu'après le 5 ou 6 février que nous surveillons un profond changement de temps.

Carte : Tropicaltidbits

Cela fait quelques jours que nous l'évoquons. A chaque actualisation d'un modèle, les signaux ne font que se confirmer dans ce sens : le risque de vague de froid est bien présent pour le mois de février. Il ne s'agit encore que d'un "risque" car nous le savons bien les tendances à long terme restent à prendre au conditionnel. Toutefois, tous les paramètres sont au "vert". Comme on peut le voir sur la carte ci-dessus, la modélisation est nette et va dans le sens de l'élévation des hautes pressions vers la Grande-Bretagne, l'Islande et la Scandinavie. Dans le même temps, les basses pressions (en bleues) circuleront sur l'Europe.

Ces conditions sont favorables au fameux "Moscou-Paris" avec un flux d'Est continental très froid. Si cela venait à se confirmer, nous serions très largement sous les moyennes de saison. Les enjeux ne sont pas de retrouver des conditions simplement hivernales mais bien en-dessous des normales de saison. La dernière vague de froid digne de ce nom date de février 2012. Il est encore trop tôt pour comparer quoique ce soit mais la configuration s'y prête. A suivre !

Partager sur