Prévisions & Suivi en temps réel

Très fortes chaleurs demain mardi avant un changement de temps dès ce week-end ?

Un épisode tardif de très fortes chaleurs va concerner le Languedoc demain mardi. En effet, nous restons actuellement sous l'influence d'une dorsale anticyclonique solidement ancrée au bassin Méditerranéen. Cette dernière assure un ensoleillement excédentaire, mais également des températures bien au-dessus des moyennes saisonnières. Pour demain, quelques nuages bas vont circuler aux premières heures de la matinée sur les basses plaines littorales.

Très rapidement, le soleil s'imposera en toutes zones de plaine, alors que de gros cumulus vont bourgeonner sur les reliefs des Pyrénées et de la Lozère. Situation particulière : un mistral modéré va s'installer près de la vallée du Rhône, avec des rafales de 30 à 40 km/h. Partout ailleurs, ce sont de petites brises marines qui vont prendre le dessus. Dans ce contexte, une convergence des vents va s'établir sur les plaines de l'Est Hérault et du Gard, favorisant une envolée des températures maximales :

Nous attendons sur toute la région les valeurs maximales suivantes : 31°C à Perpignan, 32°C à Narbonne, Béziers et Montpellier, 33°C à Carcassonne, 34°C à Lézignan-Corbières et Lodève, 35°C près du Pic Saint-Loup et d'Avignon, 36°C environ à Nîmes. L'actuel record absolu mensuel pour un mois de septembre à Nîmes date du 4 septembre 2016 avec 36.2°C. Ce dernier est donc menacé, alors que nous serons 13 jours plus tard dans la saison, ce qui est très significatif à cette période de l'année !

Le beau temps et la chaleur - toutefois plus modérée - vont se maintenir jusqu'en fin de semaine au moins sur notre région. Ce week-end, un changement de temps semble de plus en plus probable ! En effet, l'anticyclone va progressivement se rétracter vers l'Italie et l'Afrique à mesure que l'activité dépressionnaire va reprendre par l'Atlantique. Progressivement, les dépressions pourraient se rapprocher de notre pays... 

Ainsi, les modèles déterministes CEP et GFS voient le retour des nuages samedi et dimanche sur le Languedoc et le Roussillon, avec la mise en place de pluies "orographiques" - c'est à dire situées près des reliefs - du côté des Cévennes et de l'arrière-pays Hérault/Gard. Pour le moment, nous ne souhaitons pas trop nous avancer sur cette dégradation.

 

En effet, si l'axe dépressionnaire s'approche suffisamment, tout en étant freiné par les hautes pressions Italiennes, des orages pourraient se manifester (avec une forte intensité). A contrario, si cet axe dépressionnaire ne parvient pas à s'approcher de notre région, nous ne connaîtrions alors qu'un temps nuageux avec tout au plus quelques bruines. En bref, il convient d'attendre mais un changement de temps semble de plus en plus probable à moyenne échéance ! Ci-dessous, le scénario CEP qui illustre ce potentiel.

Partager sur