Prévisions & Suivi en temps réel

Tornades et orages de grêle dévastateurs entre l'Hérault et le Gard !

Les dernières 24h ont été exceptionnelles sur le département de l'Hérault et une petite partie du Gard. De nombreux orages se sont enchaînés et l'on recense à cette heure au moins 3 tornades avérées - deux dans le département de l'Hérault et une dans le département du Gard - ainsi que des chutes de grêle d'ampleur exceptionnelles dans l'arrière-pays Montpellierain. Tout a commencé hier en fin de nuit, avec le passage d'une cellule orageuse sur le Biterrois.

La commune de Sauvian, vers 5h30 du matin, est alors balayée par une première tornade qui fait de gros dégâts : toitures arrachées, tuiles envolées et projetées, portails arrachés ou renversés, arbres déracinés et renversés. Cette tornade est consécutive à la formation d'une trombe marine en mer. Cette dernière est ensuite remontée dans les terres, se transformant alors en tornade. Les vents ont du dépasser les 150 km/h. Après une courte accalmie en matinée, de nouveaux orages se sont développés. Une trombe marine, évoluant en tornade de très faible intensité, se produit alors entre le Grau-du-Roi et Aigues-Mortes. Elle ne fait heureusement pas de dégât.

Les orages génèrent en fin d'après-midi les premières chutes de grêle, entre le sud du Gard et l'est de l'Hérault. En début de soirée, vers 20h environ, un nouveau phénomène tourbillonnaire se développe au sein d'un orage isolé remontant plein sud de mer. Le tuba, de plus en plus développé, devient une tornade entre Baillargues et Castries. Cette dernière est photographiée par de nombreux témoins, comme en attestent les photos ci-dessous.

Un contact avec le sol (touchdown) de quelques minutes est observé : aucun dégât n'est à cette heure reporté, car le phénomène ne s'est pas produit en zone urbaine. Il est à noter que d'autres tubas (amorces de tornade sans toucher le sol) ont été observés entre l'Est de l'Hérault et le Gard. Il est possible qu'une tornade de plus soit passée au travers de nos observations. 

Comme si cela ne suffisait pas, la soirée et la nuit de ce samedi à dimanche ont également été très perturbées. De très nombreux orages de grêle ont affecté l'arrière-pays de Montpellier, notamment près du Pic Saint-Loup, avec des chutes de grêle généralisées et très intenses. C'est entre Grabels, Saint-Gely-du-Fesc, Combaillaux, Prades-le-Lez et Saint-Mathieu-de-Treviers qu'elles ont été les plus marquées, avec parfois des accumulations de 10 cm sur de larges surfaces.

Ci-dessous, quelques clichés de ces chutes de grêle. De nombreux axes routiers, dont l'autoroute A75, ont été affectés par cette grêle avec des accidents de la circulation. Ces orages se sont développés au sein d'un axe de convergence très bien dessiné sur l'Est Hérault. L'air très froid en altitude, associé à une dynamique vigoureuse ainsi qu'à une masse d'air modérément instable, expliquent pourquoi les orages ont été si forts. Une telle situation est exceptionnelle. 


Partager sur