Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance saisonnière pour cet automne : des orages ou de la sécheresse ?

L'été calendaire va toucher à sa fin très rapidement. Il va se terminer comme il a commencé : sous le signe de très fortes chaleurs. Que penser de la suite ? Peut-on espérer un automne humide, après plusieurs semaines d'intense sécheresse ? Souvenez-vous, il y a quelques jours nous vous partagions les projections du modèle saisonnier CFS qui entrevoyait une première décade de septembre très humide.

Depuis, les modélisations ont bien évolué ! Non seulement il n'y aura pas de dépression en Méditerranée, ni même sur l'Espagne, mais en plus de cela les basses pressions vont gagner l'Italie. Dans ce contexte, les températures vont rester assez chaudes, au-dessus des moyennes de saison. Par ailleurs, mistral et tramontane vont se maintenir avec une période ventée assez durable.

Pour le mois d'octobre, ce même modèle entrevoit une anomalie bas-géopotentiels près du golfe de Gênes. Si ce scénario se produit, des pluies et des orages intenses sont probables sur l'Italie. Sur notre côté de la Méditerranée, nous resterions sous l'influence du mistral et de la tramontane ainsi que de températures assez douces/chaudes en comparaison aux moyennes de saison.

Enfin, pour le mois de novembre, les basses pressions seront de retour sur l'Atlantique, mais certainement perchées vers de hautes latitudes. Entre l'Espagne, la Méditerranée et l'Italie, l'anticyclone restera assez proche. Dans ce contexte, nous devrions conserver un temps assez doux et surtout très sec. En première conclusion, nous misons conséquemment sur un automne très sec et plutôt chaud. Probable poursuite de la récurrence actuelle.

En bonus, nous pourrions connaître un début d'hiver dans la même lignée, avec un flux de secteur sud-ouest anticyclonique des Açores vers la Méditerranée. A ce titre, CFS modélise des températures +1 à +3°C au-dessus des moyennes saisonnières sur toute la France. Pour information, si l'automne et l'hiver sont secs, nous pourrions connaître une sécheresse d'ampleur exceptionnelle.

Il n'y a plus qu'à espérer que le modèle saisonnier CFS se trompe une nouvelle fois et qu'un revirement s'opère. C'est à cette heure improbable. Par ailleurs, si la tendance est sèche dans la globalité, cela n'empêchera pas à quelques orages localisés de se former et pourquoi d'être violents. Ce sera à surveiller en temps réel.

Partager sur