Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo saisonnière août 2019 en France

Nous l'avons déjà vaguement abordé dans notre article d'hier soir mais à quoi faut-il s'attendre pour ce mois d'août ? Veuillez trouver ci-dessous une tendance météo saisonnière pour la France, toutefois plus axée sur nos régions Méditerranéennes. Durant la première décade, nous misons sur un important dégradé thermique et pluviométrique entre le nord et le sud du pays.

En effet, le solide anticyclone qui nous protège jusqu'à présent des perturbations devrait se rétracter vers l'Afrique. Dans le même temps, un couloir dépressionnaire pourrait s'étirer de l'Islande à la Grande-Bretagne, tout en débordant de façon régulière vers le nord de la France. Dans ce contexte, les régions Méditerranéennes seront concernées par un flux d'Ouest à courbure anticyclonique, apportant du soleil, du vent modéré (mistral/tramontane) et une chaleur marquée sans canicule. Aggravation de la sécheresse ! 

Sur le nord du pays, enchainement de journées humides et assez fraîches, avec pluviométrie excédentaire sur le nord-ouest, puis bien évidemment quelques journées ensoleillées, avec des températures légèrement plus chaudes que les normes. Cet enchainement laisse entendre que les températures lissées sur la décade seront proches des normes saisonnières. Soit...

Pour la deuxième décade d'août, elle serait coupée en deux. Jusqu'au 15 août, nous conserverions plus ou moins le même type de temps. Par la suite, l'anticyclone devrait regonfler sur les Açores et l'Espagne, repoussant le système dépressionnaire plus au nord. Ceci laisse penser que les températures repartiraient à la hausse progressivement sur tout le pays, se rapprochant à nouveau des 35°C sur les régions Méditerranéennes. Encore de la sécheresse sur le sud du pays. 

Pour la troisième et dernière décade d'août, il convient d'être prudent. Néanmoins, le modèle saisonnier CFS entrevoit le retour des hautes pressions et des hauts géopotentiels sur tout le territoire, repoussant les basses pressions loin au nord. Nous pourrions ainsi connaître une fin août très chaude (risque de canicule à surveiller) et surtout très sèche plus ou moins de partout sauf éventuellement près des reliefs.

Sur cette décade, le même modèle saisonnier voit une anomalie de près de +2°C sur le territoire. Il est à souligner que la projection pour septembre semble également assez anticyclonique et chaude. A confirmer d'ici là, bien évidemment…

Partager sur