Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour novembre décembre janvier

Voici les dernières tendances actualisées pour le trimestre novembre - décembre - janvier 2020/2021 en France. Comme toujours, nous insistons bien sur le fait que les tendances saisonnières ne sont qu'une indication des perspectives climatiques à venir et qu'elles ne sont pas à prendre au pied de la lettre, car sujettes à de nombreuses et fréquentes évolutions.

Commençons par ce mois de novembre 2020. Il devrait être caractérisé par des hautes pressions récurrentes près des Açores et de l'Afrique du nord/Méditerranée, alors que des dépressions actives devraient circuler sur le nord de l'Atlantique. Dans ce contexte, nous attendons des conditions sèches en Méditerranée de façon générale, avec une pluviométrie déficitaire. Concernant les températures, elles pourraient être proches des moyennes saisonnières, ou même légèrement en-dessous, ce qui devient rare dans ce contexte de réchauffement climatique. 

Notre mois de décembre 2020 présente à priori un potentiel non négligeable de conditions hivernales "plus marquées" en comparaison aux autres mois de l'hiver d'une part et d'autre part aux années précédentes. En effet, de nombreux modèles saisonniers voient un blocage anticyclonique persistant aux hautes latitudes, quelque part entre l'Islande et le Groenland. Ces conditions sont connues pour favoriser des coulées froides durables sur l'Europe Occidentale, dont la France !

En fonction du positionnement de ce blocage, le flux sera plus ou moins courbé au secteur nord ou au secteur nord-est. Dans les deux cas, cela suggère des températures sous les normes de saison pour décembre 2020. Si le flux est orienté au nord-est, il ne serait pas étonnant de connaître un épisode de neige jusqu'en plaine sur notre région. A voir d'ici là... mais nous avons tendance à miser sur ce scénario. 

Pour le moment, la tendance pour janvier 2021 n'est pas très hivernale. Nous pourrions connaître un flux de secteur sud-ouest très anticyclonique sur l'Europe Occidentale, avec conséquemment une pluviométrie largement déficitaire sur nos régions Méditerranéennes. Ceci serait également associé à des températures excédentaires, de +1°C environ par rapport aux moyennes saisonnières.

Nous aurions dans le même temps des dépressions actives qui circuleraient aux hautes latitudes, vers la Scandinavie. Un scénario à consolider dans les prochaines semaines... !

Partager sur